Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Monde

États-Unis : des leaders religieux unissent leurs voix pour défendre le droit à l'avortement

Rédigé par Lionel Lemonier et Hanan Ben Rhouma | Mercredi 26 Janvier 2022 à 11:00

           

Les lois restrictives sur l’avortement se multiplient à travers les Etats-Unis. Alors que les contestations du droit à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) sont souvent liées à une vision religieuse du monde, des représentants religieux se réunissent pour défendre une autre vision sur le sujet.



© Just Texas
© Just Texas
C'est un rassemblement d'un type nouveau aux Etats-Unis, probablement une première de cette ampleur. Quelque 300 personnes originaires d’une quarantaine d’Etats et issues de diverses traditions religieuses participent à un forum en ligne, mardi 25 et mercredi 26 janvier, dans le but de s’opposer aux mouvements anti-avortement émanant souvent de groupes religieux. Chrétiens pour la plupart, juifs mais aussi musulmans et des fidèles de confessions minoritaires discutent ainsi ensemble de l’appui que peuvent offrir les religions en faveur de l’avortement et de la contraception.

Cette initiative est organisée alors qu'un nombre croissant d’Etats américains ont adopté des lois restreignant fortement le droit à l’avortement. C'est le cas dernièrement du Texas, qui interdit depuis le 1er septembre 2021 l'IVG une fois que les battements de cœur de l'embryon sont détectés, soit après six semaines de grossesse, même en cas d'inceste ou de viol.

Or, les participants au forum estiment que ce type de législation viole leurs croyances religieuses. « La majorité des restrictions du droit à l’avortement que nous observons sont défendues par une vision religieuse particulière qui ne représentent pas celle de la majorité des habitants de ce pays », explique Angela Williams, une pasteure presbytérienne, auprès de RNS. Les chrétiens favorables à l’avortement ont, estime-t-elle, « une responsabilité particulière de réparer les torts et de reprendre en main le discours public sur la foi dans ce pays » de sorte à ne pas laisser le leadership en la matière à des rigoristes et à des extrémistes.

Remettre en question les dogmes sur l'avortement et la sexualité

Le forum est organisé par Spiritual Alliance of Communities for Reproductive Dignity, ou Alliance des communautés spirituelles pour la dignité de la procréation. (SACReD), qui entend construire une coalition nationale de congrégations religieuses, multiraciale et interreligieuse, émane elle-même de Just Texas, une organisation progressive qui rassemble des croyants de différentes religions en faveur des droits à la santé reproductive et à l’égalité pour les personnes LGBT.

Au cours de la conférence en ligne, une formation sera proposée, avec l’objectif de permettre aux membres d'églises et de congrégations religieuses de réfléchir à la meilleure façon d’affirmer leurs valeurs. « Nos communautés religieuses ont toujours été capables de défendre la justice, précise Angel Williams, qui est aussi l’organisatrice principale de SACReD. Mais ce savoir-faire ne s’est pas étendu aux soins et au droit liés à la maternité ».

« Notre objectif, est de pousser les congrégations, au travers d’une réflexion commune, à préciser leur identité, leurs valeurs et leurs traditions… pour être capable de remettre en question les dogmes très présents en matière d’avortement, de sexualité et, plus généralement, de droit à disposer de notre corps comme nous l’entendons. » Durant les deux jours de cette rencontre, des sessions de réflexion seront ainsi consacrées à la création d’un mouvement juif pour défendre le droit à l’avortement, d’un mouvement de femmes noires pour le droit à procréer dignement et de mouvements équivalents chez les musulmans et diverses congrégations latino-américaines.