Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Etats-Unis : contre l'islamophobie, le dialogue interreligieux

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 14 Décembre 2012



Il n’y a pas qu’en France où un climat islamophobe est perceptible. Aux Etats-Unis, l’organisation d’une conférence organisée par le Conseil Musulman des Affaires Publiques (Muslim Public Affairs Council – MPAC) dans l’église All Saints Church, à Pasadena, en Californie, a ainsi déclenché de multiples réactions islamophobes, comme le rapporte le site Bakchich et The New-York Times.

Le MPAC a, en effet, choisi d’organiser sa 12e conférence annuelle, qui aura lieu samedi 15 décembre, dans un lieu de culte catholique afin de favoriser les relations interreligieuses. Ce qui est loin de plaire à tout le monde. C’est le site de l’Institute of religion and democracy qui a déclenché les hostilités avec un article accusant l’église de Pasadena d’accueillir des extrémistes musulmans.

Le lieu de culte a ensuite reçu de nombreux courriers et mails islamophobes dénonçant par la même occasion l’attitude de l’Eglise. Son révérend Edwin Bacon a déploré des messages « dégradant la foi musulmane, l’organisation du MPAC, le prophète Muhammad et le Coran » et s’est inquiété de la « culture de la peur » qui existe aux Etats-Unis.

Ryan Mauro, l’auteur de l’article publié par l’Institute of religion and democracy, a déclaré avoir été payé pour l’écrire. Dans une interview, il explique ne pas s’opposer aux efforts allant dans le sens du dialogue interreligieux mais pense que le MPAC est lié aux Frères musulmans. Mais l’islamophobie de celui qui collabore au site RadicalIslam, lié à des films anti-islam comme « Le troisième Jihad » n’échappera à personne.

Face à aux critiques et réactions haineuses, le président du MPAC, Salam al-Marayati, a indiqué travailler en étroite collaboration avec le Departement de sécurité intérieure ainsi qu’avec le FBI et la police départementale pour garantir une sécurité maximale à l’évènement.

1 000 personnes y sont attendues. M. Marayati, qui ne perd pas son humour, a invité M. Mauro et d’autres détracteurs de l’islam. « Je tiens à les convertir – pas à devenir musulmans car nous avons assez de musulmans- mais à convertir leurs cœurs pour enlever les préjugés et la peur », a-t-il déclaré.

Lire aussi :
Etats-Unis : « My Jihad », une campagne éducative bluffante
Etats-Unis : de nouvelles affiches islamophobes inondent le métro
Etats-Unis : l’islamophobie s’affiche dans le métro de New York
Avec le KAICIID, l’Arabie Saoudite encourage le dialogue interreligieux dans le monde





Loading