Connectez-vous

Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com




Sur le vif

New York : un film anti-musulman de la police fait polémique

Rédigé par La Rédaction | Lundi 30 Janvier 2012

           


La communauté musulmane de New York est en colère contre sa police, qu’elle accuse de faire du profilage racial et de faire de l’espionnage intensif à son encontre. Cette fois, la projection d’un film islamophobe dans le cadre d’une formation des policiers à la lutte contre le terrorisme provoque un nouveau malaise.

La vidéo, intitulée « Le troisième Djihad : La vision de l’islam radical pour l’Amérique », était présentée à des centaines de policiers de la ville sur des périodes allant de trois mois à un an, au cours de l’année 2010, selon des documents de la police récemment publiés.

Pour pointer les dangers de l'islamisme radical aux Etats-Unis, le film produit par l'organisation Clarion Fund basée à New York, suggère que la majorité des musulmans américains exécutent secrètement « une stratégie pour infiltrer et dominer l'Amérique ». Le « documentaire » comprend des séquences vidéo d'atrocités prétendument tirées de sites islamistes extrémistes entrecoupées d'interviews et de photomontages montrant notamment un drapeau islamique flottant au-dessus de la Maison Blanche.

Le chef de la police new-yorkaise, Ray Kelly, s'est excusé pour ce film vendredi 28 janvier, reconnaissant qu'il était « incendiaire ». « J'ai vu ce film pour la première fois mardi et je pense qu'il est incendiaire », a-t-il indiqué, ajoutant qu'il ne savait pas qu'environ 1 500 policiers verraient ce film, projeté en boucle 24 heures sur 24 dans la pièce où les officiers prenaient des pauses lors de sessions de formation.

« Je ne pense pas qu'il y a eu une quelconque intention malicieuse mais ce film n'aurait pas du être montré à ces policiers », déclare M. Kelly. Ce dernier, également sous pression à la suite d'accusations de viol portées à l'encontre de son fils, un célèbre animateur de télévision de New York, a rejeté les appels à sa démission lancés par les organisations musulmanes.

Pour sa part, le maire Michael Bloomberg a déclaré que quiconque a montré le film aux policiers « a fait preuve d'un jugement déplorable », en promettant une enquête sur les circonstances de la diffusion du film. Cependant, aucune des autorités new-yorkaises n'a fait mention de mesures disciplinaires contre les responsables de la présentation du film ou de toute autre mesure que la ville prendrait pour remédier à la situation.

« La police de la ville de New York a non seulement projeté un film anti-musulman offensif dans le cadre d’un programme de formation, mais son leadership a considérablement minimisé l’ampleur du problème. Une véritable enquête est nécessaire dans les plus brefs délais, avec des résultats concrets », a déclaré Alison Parker, directrice du programme États-Unis à Human Rights Watch.

« Le fait qu’elle n’ait pas entrepris d’action disciplinaire démontre une négligence grave envers les droits des musulmans vivant à New York, et nourrit les préoccupations selon lesquelles la communauté musulmane est prise pour cible par ce genre de traitement. La ville doit démontrer que la police ne se livrera pas à la discrimination », a-t-elle ajouté.

Lire aussi :
New York : les responsables musulmans boycottent une rencontre avec le maire
La télé-réalité « All-American Muslim » perd des annonceurs
Etats-Unis : les formations anti-islam au FBI indignent
Plus un musulman est pieux, plus il est dangereux pour le FBI
Park 51, un projet musulman qui suscite fierté et fausses controverses
Le 11-Septembre, 10 ans de bouleversement pour les musulmans
Les musulmans sous l'œil de la police de New York




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.
Loading







L'actu vue par Yace