Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Entre indignation et espoir

Rédigé par Dominique Thewissen | Jeudi 19 Novembre 2015



Entre indignation et espoir
A toutes mes sœurs et frères en humanité,

Je me sens profondément triste et indignée devant les actes de barbarie perpétrés hier soir ainsi que ces derniers mois, au nom de l’islam. A toutes celles et ceux qui ont perdu un être cher, je présente mes condoléances. A toutes celles et ceux qui souffrent dans leur être et leur chair, qui luttent pour rester en vie et auront à vivre avec les séquelles de cette barbarie, je témoigne ma compassion.

Poussière d’étoile de passage dans cette drôle de vie, j’ai décidé, bien avant de choisir librement d’embrasser l’islam, de faire de ce passage œuvre utile, au nom du Bien.

A partir du moment où une minorité de personnes se revendiquant de l’islam commettent des actes de barbarie au nom de ce même islam, il est dérisoire, voire lâche, de se contenter de dire « pas en mon nom ». Les citoyens musulmans doivent prendre leurs responsabilités, se remettre en question et participer activement à l’éradication des idéologies radicales qui font le lit du terrorisme.

Toute vision de l’islam qui exclut la raison et la liberté de conscience est dangereuse. Le Coran fait appel à notre intelligence, à notre raison, à notre libre arbitre et comprend des principes et des valeurs qu’il partage avec la plupart des religions et philosophies et notamment le respect de la Vie.

C’est notre intelligence, notre raison et notre libre arbitre qui sont les garants de toute dérive de type sectaire.

Toute idéologie qui prétendrait détenir une Vérité unique et figée une fois pour toutes est vouée à engendrée un radicalisme liberticide par nature. Toute lecture littéraliste des textes qui placerait une notion de justice divine au-dessus de la justice des hommes est source d’un obscurantisme dangereux.

L'éducation fait la différence

La pensée humaine est et doit rester évolutive et créative, s’adapter aux réalités actuelles, s’inspirant de principes nobles et élevés, des leçons de l’histoire que chaque être humain doit s’approprier au travers d’une éducation où les valeurs sont au service de la raison et non l’inverse.

Quand les humains s’arrêtent de réfléchir pour se mettre aveuglément au service d’une religion, se considérant comme des élus et considérant celui qui marcherait sur une autre voie comme égaré, comme un « autre » que l’on peut se permettre d’éliminer, au nom d’un principe de préservation de cette religion, la porte s’ouvre sur la légitimation de tout acte liberticide et meurtrier.

C’est l’éducation et l’instruction qui nous permettront de sortir de l’impasse dans laquelle l’islam d’aujourd’hui s’est enlisé. Nous avons la responsabilité de montrer l’exemple à nos jeunes, de leur ouvrir la voie des savoirs , de tous les savoirs, de la réflexion critique, de leur donner les moyens de faire leurs propres choix, de développer une spiritualité consciente où la raison et la liberté de conscience reprennent leur place légitime comme rempart à toute forme d’intégrisme. Le chantier est vaste, il faut s’y mettre, chacun à notre niveau : parents, enseignants, acteurs du monde associatif, prédicateurs etc.

C’est libre que l’humain peut s’élever, dans le débat et l’échange d’idées qu’il peut construire une société plurielle où règne la Justice, dans l’acceptation de la différence et la rencontre de l’autre qu’il s’enrichit.

Aujourd’hui, plus que jamais, je tiens à ma liberté que je sens menacée par les événements et leurs inévitables conséquences pour préserver notre sécurité. D’autres avant nous ont donné leur vie pour cette liberté, pour que nous soyons libres, nous avons le devoir de nous montrer dignes de leur sacrifice, c’est ce que notre histoire nous enseigne.

C’est la foi chevillée au cœur que je serais prête à donner ma vie, non pour une religion, mais bien pour cette liberté dont j’ai eu la chance d’hériter, cette même liberté qui m’a permis un jour de choisir d’embrasser l’islam, un islam éclairé où foi, raison et lumière me portent et m’élèvent.

*****
Dominique Thewissen est psychothérapeute et enseignante belge, auteur de Psy, convertie à l'islam et féministe (La Boite A Pandore, novembre 2015).

Lire aussi :
Les musulmans pris entre deux feux
Nous, musulmans, sommes la France, au-delà de nos différences
Soyons ensemble, au-delà du cadre national
Nous sommes unis
Lettre ouverte aux Français : « Daesh, tu ne nous fais pas peur »