Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

En Malaisie, l'interdiction faite aux chrétiens d'utiliser le mot « Allah » levée

Rédigé par | Mercredi 10 Mars 2021 à 19:30

           


En Malaisie, l'interdiction faite aux chrétiens d'utiliser le mot « Allah » levée
Mercredi 10 mars, la justice malaisienne a mis un terme à une interdiction vieille de plusieurs années : elle a de nouveau autorisé les chrétiens installés dans un pays où 60 % de la population est de confession musulmane à employer le mot « Allah » dans ses publications religieuses. La Haute Cour a également accordé le droit à cette minorité d’utiliser les termes « Kaaba », « Baitullah » (Maison de Dieu) et « salat » (prière).

Cette décision met fin à une affaire commencée 13 ans plus tôt avec la saisie à l’aéroport de Kuala Lumpur de huit disques de contenus éducatifs mentionnant le mot « Allah » en possession d'une Malaisienne chrétienne membre d’une minorité ethnique de l’île de Bornéo. La victime avait alors contesté cette décision en justice pour n’obtenir réparation qu’en 2014 et que la justice estime la saisie illégale.

La nouvelle décision vient aussi casser une circulaire du ministère de l’intérieur malaisien entrée en vigueur il y a 35 ans et interdisant le mot « Allah » dans les publications chrétiennes. Le gouvernement avait invoqué à l’époque une potentielle menace à l’ordre public.

Des décennies plus tard, la question a refait surface. En mai 2009, le tribunal de Kuala Lumpur avait interdit l’emploi de ce mot aux catholiques mais aussi au non-musulmans, estimant que l’usage du terme par des croyants appartenant à une autre religion pouvait perturber les musulmans et les pousser à la conversion. Cette interdiction, levée six mois plus tard, a été rétablie fin 2013 avant d’être à nouveau invalidée aujourd’hui.

Le mot arabe désignant Dieu a longtemps divisé les communautés chrétienne et musulmane. La minorité chrétienne affirme qu’elle l'emploie depuis des siècles pour qualifier Dieu. Une revendication à laquelle le gouvernement malaisien était sourde. En 2009, la Haute cour de Malaisie avait rejeté une requête du principal journal chrétien The Herald, qui avait souhaité utiliser ce mot dans ses éditions. Désormais, ce droit leur est rétabli.

Lire aussi :
Malaisie : six hommes condamnés à de la prison pour avoir manqué la prière du vendredi
Malaisie : le mot « Allah » interdit aux non-musulmans
Quand les non-musulmans invoquent Allah