Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Egypte : la crise politique s’aggrave, Mohamed El-Baradei sur le retour

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 7 Juillet 2013



Les tensions demeurent vives en Egypte depuis l’éviction du président Mohamed Morsi par l’armée le 3 juillet. Les militaires ont repris en main le pouvoir exécutif et entament une traque des cadres des Frères musulmans.

Mohamed Morsi est lui-même détenu par l’armée. Ses partisans sont descendus par dizaines de milliers dans les rues depuis vendredi 5 juillet pour protester contre le coup d’Etat militaire.

Mohamed El-Baradei, un leader de l’opposition égyptienne, devrait prendre le poste de Premier ministre par intérim avec l’aide de l’armée après avoir placé Adly Mansour, le président de la Haute cour constitutionnelle sous Morsi, à la tête de l’Egypte.

Mohamed El-Baradei, ancien président de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) grâce à laquelle il a reçu le prix Nobel de paix en 2005, bénéficie d’une image positive auprès des puissances occidentales. Cependant, ce diplomate qui a peu vécu en Egypte ne dispose pas de la légitimité démocratique, accentuant la division du pays.

Les affrontements entre les partisans et les opposants de Mohamed Morsi ont provoqué ces derniers jours la mort d’au moins 37 personnes en Egypte. Ils ont aussi fait plus de 1 000 blessés. Selon Human Rights Watch (HRW), plus de 90 agressions sexuelles ont été dénombrées lors des manifestations. L’Egypte sombre dans une crise politique durable.

Lire aussi :
Le coup d’Etat en Egypte : les défis de la transition
Egypte : Morsi détenu par l’armée
Egypte : l'armée destitue Mohamed Morsi
Egypte : le spectre du retour de l'armée au pouvoir
Egypte : manifestations monstres contre un Morsi sous pression