Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Arts & Scènes

Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris

Rédigé par Propos recueillis par Soumicha & Hanène | Mercredi 7 Juin 2006

La salle du Trianon (80, Bd. Rochechouart) dans le 18e arrondissement de Paris, n'est qu'à moitié pleine quand la lecture de versets coraniques ouvre le spectacle. En ce vendredi 2 juin 2006, le public semble bouder le Rythm' N' Nasheed. Et pourtant, tout au long de la soirée, les sièges ne cesseront de se remplir pour finalement faire salle comble.



Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris
Trop habitué aux conférences studieuses, le public parisien mettra du temps à se lâcher. A sa décharge, il faut reconnaître qu'il est rare de voir se succéder, sur une même scène, le groupe Al-I'Ttissam (Palestine), M. Gunesdogdu (Allemagne), Miloud Zenasni (Marseille, France) et Raihan (Malaisie). Ce spectacle haut en sonorités est signé Gédis, la maison de production de l'Union des organisations islamiques en France. M. Fouad Alaoui, secrétaire général de l'Union était aux premières loges.

A la fin de ce spectacle plein de surprises, les artistes feront preuve de grande disponibilité, au bonheur des chasseurs d'autographes. La séance de photos fut longue, les admirateurs étaient nombreux.. Nous avons voulu recueillir les impressions au terme de ce concert qui est le premier d'une tournée qui se poursuivra à travers la France jusqu'au 5 juin.

Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris

Al I’tissam (Palestine)


C’est notre première tournée et nous en sommes très contents. C’est l’occasion pour nous de présenter l’art islamique. C'est différent des conférences. Partout nous avons été très bien accueillis. Et ce soir, nous avons été encouragés par le public. Mais ce ne fut pas facile parce qu'il était un peu endormi au début du concert. En d'autres occasions, nous avons connu le public français plus réactif que ce soir...

Cela fait 20 ans que nous montons sur scène et nous avons passé le stade du trac. En Palestine, deux fois par an, nous nous produisons devant un public de 40 000 à 80 000 personnes. Cela dit, nous avons un profond respect pour le public français musulman. Nous sommes très contents de le rencontrer. Nous espérons lui avoir apporté un peu de la joie qu’il est venu chercher à ce concert.

Pour en savoir plus sur ce groupe, voir le site

Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris

Mustafa Ozcan Gunesdogdu (Allemagne- Musique turque)


Al-Hamdulillah, la tournée commence très bien. Le public de ce soir était très vivant. Même si je ne suis pas très satisfait du son, le public était présent. Ca se sentait sur la scène et ça nous a été d'une grande aide. Moi je suis toujours heureux de rencontrer des musulmans, c’est mon objectif.

J'ai fait le choix de la musique Anasheed parce que je suis un idéaliste. C’est une manière de faire passer le message. Mon but, dans la vie, c’est de satisfaire Dieu. Et j’invite les gens à vivre dans la sérénité. La musique est un moyen efficace de s’adresser à la jeunesse. C’est un langage universel qui s’adresse à tous, musulmans ou non. Certains musulmans disent que la musique est illicite parce qu’elle éloigne de Dieu, de la lecture du Coran. Au contraire, moi je trouve qu’elle est un chemin vers le Coran.

Je fais de la scène depuis mon jeune âge. Je suis habitué à prendre la parole en public. Je ne peux pas dire que j'ai le trac en montant sur scène. Mais je cherche à donner le meilleur de moi-même car Dieu aime la pureté et Il n’accepte que la pureté. Mon désir de donner le meilleur peut me donner un peu trac.
Si j'ai un message au musulmans de France: l’union, l’union, l’union, l’union, l’union, jusqu’à l’infini. Les musulmans du monde entier doivent être solidaires.

J'ai des contacts avec quelques musiciens français. Mais j’ai déjà mes propres musiciens; de ce côté, ça va plutôt bien. J'aime rencontrer les gens dans la foi. C’est en rencontrant les musulmans arabes de France que j’ai changé mon opinion sur les musulmans arabes. J’ai parcouru divers pays du monde. Et, dans le monde arabe, les musulmans ne sont pas très exemplaires. Mais en France, ils sont plus ouverts qu'ailleurs. Je me sens bien avec les Français musulmans.


Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris

Raihan (Malaisie)


Nous avons trouvé le public français très réactif. Et nous sommes fiers et heureux que notre musique soit si bien accueillie ici. Notre concept c’est la World music avec des percussions modernes, latines, malaises, arabes et une harmonisation vocale. C'est un concept qui voit la musique comme un langage universel capable d'instruire l'humain. Pour une soirée comme ce soir, nous ressentons le trac avant de monter sur scène. Et il n'y a rien d'autre à faire que de faire des Dou'ha (Ndr, des bénédictions). Car nous avons la responsabilité de faire de notre mieux pour rendre les gens heureux.

Du Rythm' N' Nasheed au coeur de Paris

Miloud Zenasni (Marseille)


Pour moi cette tournée se déroule le plus naturellement du monde. Ce soir j'ai trouvé le public très chaleureux. Il avait du répondant et beaucoup d’humanité. Je ne suis pas vraiment dans le registre de la music Anasheed. J’inscris mon travail dans la variété française. Bien entendu je souhaite pouvoir inspirer d’autres personnes motivées pour ensemble faire avancer les choses dans ce domaine. Il existe beaucoup de talents, mais c’est difficile de percer. Les handicaps sont nombreux. Mais il faut savoir être persévérant. Et quand je monte sur scène, bien sûr que j'ai le trac... comme tout être humain, du moins je crois.




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

31.Posté par des parents le 12/07/2006 03:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quel age as-tu mon petit abou zouhir ?

30.Posté par Abou zouhir le 12/07/2006 01:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assalam alaykoum ala man itabara alhouda
Man itabara hawah ont peut rien pour lui son compagnon d'orchestre est cornu
Celui qui fait ses propre interpretation du noble Quran et de la sunna ont peut rien pour lui ,il est entoure d'abime et crie je voit tout
Celui qui pour lui tout les moyen sont bon,ont peut rien pour lui il devra assumer ses paroles et ses actes transcrits et indelebile
La musique est illicite et est la voix du diable celui qui dit le contraire ne suis que les kouffar,et s'est devenu a la mode,surtout les femme,plus facile a etourdir et grande consomatrice de musique,du matin au soir,elle memorise les chanson instantanement,

29.Posté par wrisya le 10/07/2006 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces posts sont le parfait exemple de ce qu'il ne faut pas faire dans l'Islam : Vous n'arrêtez pas de vous flinguer les uns les autres hormis pour une poignée dont j'ai remarqué des propos assez respectueux, je ne comprends pas comment on peut dire d'un muslim qu'il est habité par Satan simplement parce qu'il ne penserait pas comme soi en tant que croyant ??? C'est Dingue ! Faire preuve d'humilité et éviter de prétendre avoir la connaissance et le savoir (ce qui sont deux choses extrêmement différentes) ce serait déjà bien non ? Au lieu de vous empoisonner les uns les autres à celui qui aura le plus de citations de préférence issues de personalités religieuses reconnues, juste histoire d'en mettre plein la vue aux autres... Pathétique. Vraiment.
Vous n'avez rien appris et vous n'apprendrez rien à force de ne jamais vous écouter les uns les autres.

Personnellement, j'ai assisté à un je ne sais même pas comment dire, un -spectacle ? réunion ? - soufie à Paris il y a quelques temps : le folkore était définitivement et radicalement au rendez-vous et très franchement je ne vois pas très bien ce que ça avait avoir avec l'Islam (à part justement les propos élogieux sur Le Prophète(la paix sur lui), la salle n'y comprenant rien et la musique aidant, la salle était littéralement debout en train de danser si jamais il y avait eu assez d'espace. Indécent.) Maintenant, il faut faire la part des choses : il y a des Nasheed qui n'ont rien à voir avec ce genre de "pratique" et les instrumen...  

28.Posté par avis à ceux qui recherchent la vérité le 10/07/2006 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" raisonnement d'Aouabi .." ou encore "Le saint-coran et la sainte-sunnah voudraient qu'on se libére du COLLIER DE L'IMITATION L'ENDORMI .. nous ont signés des CLES DE L'EFFORT , DE L'IJTIHAD , des principes fondamentals de l'effort , des objectifs de la chariaa .."

----> ce n'est pas a nous de faire ce travail d'interprétation, d'ijthad, mais bien aux grands savants reconnus par l'ensemble de la oumma.

pour ceux et celles qui désirent savoir pourquoi la musique est interdite, y-a-t-il des instruments permis ? etc, qu'ils lisent donc ce qui suit :

http://www.islam-qa.com/index.php?QR=5011&ln=fre


ps:je ne répondrai plus dans ce forum, j'ai déjà dit tout ce que j'avais a diret
wa salam'alaikoum wa rahmatollah wa barakatouh
_____________
Coran s33v36 :
" IL N'APPARTIENT PAS A UN CROYANT OU A UNE CROYANTE, UNE FOIS QU'ALLAH ET SON MESSAGER ONT DECIDE D'UNE CHOSE
D'AVOIR ENCORE LE CHOIX DANS LEUR FAÇON D'AGIR. ET QUICONQUE DESOBEIT A ALLAH ET A SON MESSAGER, S'EST EGARE
CERTES, D'UN EGAREMENT EVIDENT."




27.Posté par Aouabi le 10/07/2006 01:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" Alors pour ce texte d'al Boukhari , l'étude soit selon le corps même du texte ; c'est à dire que les instruments ont été interdits là selon l'ensemble de la soie et de l'alccol , s'il n'avait pas de fête d'alccol et de soie ( signe du prophète aux fastueux en prennant compte de l'objectif de la chariah , de la garde de l'argent ; des fastueux au détriment des pauvres ) , y'aurait pas d'interdiction de musique " , raisonnement d'Aouabi ..

ta question " tu tire ce raisonnement d'ou ??? quel savant a dit ça ?
La réponse : est dans ce raisonnement même .. lire le texte dans son corps même .. et encore la fatwa dans ce texte est dite selon " LES HOMMES " , pianistes par exemple , ( ibn qaim disait que la fatwa est dite vu LES HOMMES , vu le temps , vu le lieu et vu les circonstances .. cherche tu trouve .. ) .. est-ce ce pianiste chante des poêmes vifs en respectant la religion ou il est l'un des désobéissants .. et elle est dite aussi vu notre " TEMPS " pour la daawa .. et pour la rendre aimable aux gens .. voila la sagesse ..
Le saint-coran et la sainte-sunnah voudraient qu'on se libére du COLLIER DE L'IMITATION L'ENDORMI .. nous ont signés des CLES DE L'EFFORT , DE L'IJTIHAD , des principes fondamentals de l'effort , des objectifs de la chariaa ..

Pour l'être sympathique , je vous signalerais si vous le voulez des savants et douaats de nos jours autorisants des tambours , de la batterie , du piano , etc etc , messieurs : H.Tourabi ( soudan ) , Y.Al kardaoui , Koubayssi ( l'I...  

26.Posté par pour aouabi le 10/07/2006 00:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors pour ce texte d'al Boukhari , l'étude soit selon le corps même du texte ; c'est à dire que les instruments ont été interdits là selon l'ensemble de la soie et de l'alccol , s'il n'avait pas de fête d'alccol et de soie ( signe du prophète aux fastueux en prennant compte de l'objectif de la chariah , de la garde de l'argent ; des fastueux au détriment des pauvres ) , y'aurait pas d'interdiction de musique ..

-> tu tire ce raisonnement d'ou ??? quel savant a dit ca ?




25.Posté par question le 09/07/2006 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DONNE LES SOURCES DE TES PROPOS INCHALLAH


Al-Nawawi dit : « Il s’agit des chants et instruments de musique » voir Tuhfat al-Awadhi, 4/88); Il a été rapporté de façon sûre que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui ) a dit : « Il y aura dans ma communauté des gens qui s’autoriseront la fornication, le port de vêtements en soie, la consommation de vin et l’usage des instruments de musique. Des hommes descendront au pied d’une montagne (alam) pour se reposer (Yarouhou alayhim bissarihatin lahoum) et un pauvre s’adressera à eux pour un besoin et ils lui diront : « reviens demain ». Puis Allah les saisira nuitamment, fera disparaître la montagne (wa yadhahou al-ilm) et transformera d’autres en singes, et porcs (et les laissera ainsi) jusqu’au jour de la Résurrection » (rapporté par Boukhari de façon suspendue (10/51) et rapporté de façon continue par al-Bayhaqi dans les Sunan al-koubra, 3/272) et at-Tabarani dans al-Mu’djam al-Kabir, 3/319 et Ibn Hiban dans as-Sahih, 8/265-266 et déclaré authentique par Ibn Salah dans Uloum al-Hadith ,32 et Ibn al-Qayyim dans Ighathatoul Lahfan (255) et Tahdhib as-Suann, 5/270-272) et al-Hafiz fi dans al (Fateh, 10/55).

Le terme al-ma’azif désigne les instruments de musique. Al-Qutubi rapporte d’al-Djawhari que le terme désigne le chant. Mais dans les Sihah, il désigne tous les instruments de musique. On dit aussi qu’il désigne le son produit par ces instruments. Dans les Hawashi de Dimyati on lit : « Les ma’azif sont les tambours et d’...  

24.Posté par réponse à question le 09/07/2006 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est à dire cher question , que le prophète ( saws ) était contre l'interdiction de la musique pour la musique , sinon pourquoi il chantaient des poêmes lui et des compagnons lors de la construction de la 1ère mosquée , écoutaient " al ahbach " dans la mosquée .. etc etc ..
" La fatwa ce sera selon le lieu , selon le temps , selon les circonstances et selon les hommes " , déclara ibn al-qaim . et voir ci-dessus ..

23.Posté par question le 09/07/2006 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"et concernant notre sujet de la musique , il était plus ouvert .."

c'est a dire ?

22.Posté par Aouabi le 08/07/2006 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La musique : Ibrahim du milieu , dans ce débat , entre Abou zouhir le fanatique (al ghali fi eddine ) et le moqueur de péchés ( sahib al mojoun ) .
toujours on doit faire attention aux contextes des versets/ fatwas lorsqu'on etudie ou on lit les textes/fatwas du coran ou de la sunnah et ne plus exclure le texte de son contexte :
_ le contexte :un texte qui tiens toujours compte des autres textes du coran , de la sunnah , des fatwas des compagnons de la 1ère califat orthodoxe , des fatwas des pieux de la oumma ..
_ le contexte : un texte qui fait cas du lieu de l'énénement , du temps , des circonstances , des hommes ..
le contexte : un texte qui se rend compte des textes stables et des instables .
_ le contexte : un texte qui tiens compte des objectifs de la chariah ( la garde de la religion , la protection de la personne , la protection de la pensée , la garde de l'argent , la protection de l'honneur et de la race ; Achatibie .. ) .

L'événement là c'est la question de la musique :

_ les textes du coran parlant de la musique ce sont des textes d'ensemble ( mujmal ) et il vaut mieux les analyser en prennant compte des objectifs de la charia .
_ les textes de la sunnah analysant l'affaire de la musique , il faut qu'ils doivent être lus au niveau du contexte , du corps même du texte , sans oublier bien sûr le domaine du temps , du lieu et des circonstanes :

Le Messager d'Allah (bénédiction et salut d'Allah soient sur lui) a dit:

« IL Y AURA PARMIS MA COMMUNAUTE DES GENS QUI CONSIDERE...  

21.Posté par message clair le 07/07/2006 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nafi’ ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) rapporte que « lorsque Ibn Omar a entendu une flûte, il a bouché ses oreilles, changé de route puis dit : Nafi’ entends – tu quelque chose ? J’ai répondu : non ; il ajoute tout en débouchant ses oreilles : j’étais avec le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qui, lorsqu’il avait entendu pareille chose, avait fait le même geste ».( extrait du Sahih Abou Dawoud).

20.Posté par réponse à cecile brando alias MEHDI le 07/07/2006 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
s5v92 92.

"OBEISSEZ A ALLAH, OBEISSEZ AU MESSAGER, ET PRENEZ GARDE ! SI ENSUITE VOUS VOUS DETOURNEZ... ALORS SACHEZ
QU'IL N'INCOMBE A NOTRE MESSAGER QUE DE TRANSMETTRE LE MESSAGE CLAIREMENT. ."

s5v49

"NE SUIS PAS LEURS PASSIONS, ET PRENDS GARDE QU'ILS
NE TENTENT DE T'ELOIGNER D'UNE PARTIE DE CE QU'ALLAH T'A REVELE. ET PUIS, S'ILS REFUSENT (LE JUGEMENT REVELE) SACHE
QU'ALLAH VEUT LES AFFLIGER [ICI-BAS] POUR UNE PARTIE DE LEURS PECHES. BEAUCOUP DE GENS, CERTES, SONT DES PERVERS."


19.Posté par crainte et amour d'Allah le 05/07/2006 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Messager d'Allah (bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a dit:

« IL Y AURA PARMI MA COMMUNAUTE DES GENS QUI CONSIDERERONT COMME LICITES LA SOIE, L'ALCOOL ET LES INSTRUMENTS DE MUSIQUE ».

Ce hadith est rapporté et commenté par Boukhari et il porte le n°5590
(communiqué par Tabarânî et Bayhaqî). Voir as-Silsila As-Sahiha de Al Albânî 91.


Coran s33v36 :
" IL N'APPARTIENT PAS A UN CROYANT OU A UNE CROYANTE, UNE FOIS QU'ALLAH ET SON MESSAGER ONT DECIDE D'UNE CHOSE
D'AVOIR ENCORE LE CHOIX DANS LEUR FAÇON D'AGIR. ET QUICONQUE DESOBEIT A ALLAH ET A SON MESSAGER, S'EST EGARE
CERTES, D'UN EGAREMENT EVIDENT."

18.Posté par islam le 05/07/2006 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « il y aura parmi ma communauté des gens qui considéreront comme licites la soie, l’alcool et les instruments de musique ». Ce hadith est rapporté et commenté par Boukhari et il porte le n°°5590 (communiqué par Tabarânî et Bayhaqî). Voir as-Silsila As-Sahiha de Al Albânî 91.


s33v36." Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose
d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré
certes, d'un égarement évident."

17.Posté par mehdi le 30/06/2006 01:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
essalamou aleykoum
bravo Abou Zouhir !
l'islam qu'on veut nous faire adopter aujourd'hui, le bel "islam de france" c'est un islam gentillet, un islam de tapette, qui ne fait pas de vagues... on veut nous vendre un islam castré, pour faire de nous des hommes castrés, et de notre religion un produit pseudo spirituel de plus sur le grand marché des pseudo-religions dans lequel on puise aujourd'hui pour fabriquer notre petite religion individuelle faite que de niaisieries et de plaisirs...
c'est le libéralisme, la mondialisation, appliqués à la religion, et ce genre de concerts y participe à fond...!!! la prochaine fois, tant qu'à faire, pourquoi un peu de dans du ventre pour accomoder le tout... du moment que c'est pour faire passer un message de paix, tout est permis, n'est ce pas... ?

1 2 3 4