Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Droit de vote des étrangers : pas pour 2014 selon Najat Vallaud-Belkacem

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 24 Octobre 2012



Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, s’est exprimée, mardi 23 octobre, sur le droit de vote des étrangers extra-communautaires aux scrutins locaux. Cette réforme, qui faciliterait l’intégration des étrangers vivant de longue date en France, fait partie des engagements formulés par le président François Hollande pendant la campagne pour la course à l’Élysée mais elle n'est plus une priorité pour le gouvernement.

Grandes échéances à venir : les élections municipales de 2014. À la question si oui ou non les étrangers auront le droit de vote à ce moment-là, Najat Vallaud-Belkacem a déclaré « avoir quelques doutes parce cela signifierait que nous adoptions le texte d’ici le printemps 2013. »

Elle a toutefois tenu à ne pas fermer entièrement la porte à cette possibilité, déclarant que « ce n’est pas totalement exclu si nous sentions que l’opportunité se présentait et les esprits étaient prêts » et qu’« il fallait créer les meilleures conditions avant d’ouvrir ce débat ».

En septembre dernier, Jean-Marc Ayrault a annoncé qu’un projet de loi sur la question sera proposé en 2013. Mais pour éviter le recours à un référendum, il a précisé qu’il fallait « rechercher au Parlement une majorité des trois cinquièmes ». Durant le vote, les socialistes pourront compter sur le soutien des écologistes.

Leader des sénateurs EELV (Europe Écologie Les Verts), Jean-Vincent Placé a demandé un « engagement ferme » du Premier ministre et que le projet soit voté par le Parlement « au moins au premier trimestre 2013 ». À l’opposé, une pétition contre le droit de vote des étrangers avait été lancée par l’UMP. Ce dernier compte actuellement plus de 175 000 signataires.

Lire aussi :
Le droit de vote des étrangers, bientôt jeté aux obliettes
Le droit de vote des étrangers polarise le clivage gauche-droite
Vote des étrangers : une stratégie électorale du PS en œuvre?