Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Diversité et voile : quand une campagne du Conseil de l’Europe s’attire les foudres de la France

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 3 Novembre 2021 à 16:45

           


Diversité et voile : quand une campagne du Conseil de l’Europe s’attire les foudres de la France
Une campagne à l’initiative du Conseil de l’Europe, appelant à la célébration de la diversité et au respect du hijab, s’est attiré les foudres du gouvernement français, poussant l’initiateur à la retirer des réseaux sociaux.

La campagne, lancée quelques jours plus tôt, avait notamment pour slogan, en anglais, « La beauté est dans la diversité comme la liberté est dans le hijab ». Passée inaperçue dans un premier temps, la campagne a été vivement critiquée par l’extrême droite et les réseaux identitaires avant que la polémique prenne une autre ampleur avec les réactions indignées de la classe politique française puis du gouvernement.

Une démarche « identitaire » vivement condamnée

L’exécutif a vivement condamné une campagne qui entend, selon les mots de de Sarah El Haïry, « encourager le port du voile dans une démarche identitaire ». « Cette position est diamétralement opposée à celle de liberté de conviction que la France défend dans toutes les enceintes internationales », a signifié, mardi 2 novembre, la secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement.

Se disant « choquée » par une campagne qui prône « une vision identitaire, communautariste », « à l’opposé même de la vision de la France », elle a fait savoir sur RTL que la désapprobation de la France a amené le Conseil de l’Europe à retirer la campagne des réseaux sociaux. « Mais on n’est pas dupe : on souhaite un retrait total et la non-diffusion de cette campagne ni sur le site, ni sur les réseaux sociaux », a ajouté Sarah El Haïry.

« C’est une chose que de prôner la liberté de conviction, la liberté religieuse ; c’en est une autre (...) de lutter contre toutes les formes de discriminations bien sûr. Mais cette campagne telle qu’elle est présentée, telle qu’elle a été diffusée, est condamnable », a-t-elle expliqué.

« Ces tweets ont été retirés et nous allons réfléchir à une meilleure présentation de ce projet », a affirmé, de son côté, le Conseil de l’Europe, pour qui « l'objectif était de sensibiliser à la nécessité de respecter la diversité et l'inclusion et de combattre tout type de discours de haine ».

Lire aussi :
Grande-Bretagne : la campagne de sensibilisation contre l'islamophobie lancée, le gouvernement interpellé