Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des mères voilées reçues à l’Education nationale : un socialiste outré

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 20 Juin 2014



Rassemblement de collectifs de mères voilées devant le ministère de l'Education nationale le 18 juin 2014.
Rassemblement de collectifs de mères voilées devant le ministère de l'Education nationale le 18 juin 2014.
En deux tweets, mercredi 18 juin, Mehdi Ouraoui, un membre du Conseil national du PS, a fait montre de son mépris pour le combat de parents d'élèves s’opposant à la circulaire Chatel qui interdit aux mamans voilées de participer aux sorties scolaires.

Ce jour là, à l'initiative des collectifs Mamans Toutes Egales (MTE), Sorties Scolaires : avec Nous ! et Toi plus moi plus ma maman, des dizaines de personnes s’étaient rassemblées devant le ministère de l’Education nationale afin d'exiger l’abrogation d’une circulaire discriminante. Une délégation avait alors été reçue par le cabinet du ministre Benoît Hamont.

C’est à cet épisode qu’a jugé bon de réagir Mehdi Ouraoui. Alors que cette entrevue fait suite à des mois de mobilisation, l’homme a fait mine de ne pas être au courant des revendications de ces femmes. « Très surpris d'apprendre qu'un collectif de "mères voilées" aurait été reçu au cabinet de l'Educ. Nat. ? À quel titre ? Dans quel but ? », écrit-il ainsi dans un premier tweet.

Puis dans un second tweet, le socialiste en rajoute une couche en qualifiant le groupe de femmes, de « groupuscule ». « Il y a des représentants des cultes, des parents, de l'école confessionnelle. Pourquoi donner cette importance officielle à ce groupuscule ? », déplore-t-il.

Des mères voilées reçues à l’Education nationale : un socialiste outré
Si ces mamans n’ont pas le droit de participer aux sorties scolaires, elles ont encore moins leur place dans l’enceinte d’un ministère, comprend-t-on. Par une telle position, Mehdi Ouraoui, ex-secrétaire national chargé de la laïcité et proche de Harlem Désir pour en avoir été le directeur de cabinet jusqu'en janvier 2014, délégitime le combat pour l'égalité prôné par les opposants à la circulaire Chatel et appuie la vision d'une laïcité d'exclusion. Les mères musulmanes refusent, quant à elles, l'institutionnalisation d'une discrimination à leur endroit.

Lire aussi :
Discriminations : la fin de la circulaire Chatel, une exigence manifestée
Appel du 18 juin 2014 : oui à la laïcité, non aux discriminations !
Discriminations : les mères voilées rassemblées écrivent à Benoît Hamon
Ismahane Chouder : avec la circulaire de rentrée scolaire 2012, « la discrimination est institutionnalisée »
Mères voilées aux sorties scolaires : Vincent Peillon pour l’exclusion