Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

David vaincra-t-il Goliath ? Les assauts de la modernité face aux remparts de la foi

Rédigé par | Mardi 29 Août 2017 à 12:10

           


David vaincra-t-il Goliath ? Les assauts de la modernité face aux remparts de la foi
Et « David tua Goliath » (Coran 2- 250). Si David a pu terrasser Goliath, c’est avec la permission de Dieu, car le rapport de forces entre les deux belligérants était largement en faveur de Goliath. Le bien a vaincu le mal et la vérité a éclaté au grand jour.

Une vérité qui ne se conçoit que par la foi, « c’est-à-dire cette capacité de voir au-delà des choses que tout le monde voit. (…) Et d’ajouter, au monde et aux choses tels qu’ils sont, une dimension surnaturelle perceptible aux seuls croyants» et dont la certitude est puisée dans cette foi », dira Jean Bottéro, auteur de Naissance de Dieu (Ed. Folio, décembre 2015).

Le combat David vs Goliath ne fait que commencer dans le monde islamique

Depuis que les hommes ont cru devoir subordonner la réussite de leur vie sociale et politique à leur vie religieuse, la foi a, pendant de longs siècles, expliqué la prospérité et la grandeur des pays de l’islam. L’irruption de l’Occident avec sa modernité et sa supériorité en tant que puissance matérielle et culturelle, sans l’aide, et même pourrait-on dire, des fois contre la foi sur la scène du monde l’a rendu doublement coupable aux yeux de certains musulmans.

Coupable d’une part, d’avoir destitué Dieu de son trône d’où il gérait la vie sur Terre, et d’autre part, de l’avoir remplacé par une matérialité vulgaire et surtout dénuée de toute morale religieuse, reléguant l’affectif au rang de subalterne. Ainsi, l’homme, dans son individualité, est propulsé au rôle de décideur ultime du déroulement de sa vie et de son destin alors qu’il n’est que créature faible et contingente. On a ainsi l’impression que Dieu l’Omnipotent, l’Omniscient, est relégué au rang et au rôle de suppléant, de complément pour les besoins irrationnels que l’homme éprouve encore.

Si, en Occident, Goliath a définitivement — du moins dans un horizon assez lointain — pris sa revanche sur David, le combat entre les deux protagonistes ne fait que commencer dans le monde islamique. Les progrès économiques, sociaux, culturels et politiques que le monde islamique connait depuis que, forcé, il s’est ouvert à l’apport de la modernité inventée par l’Occident et dont elle est devenue synonyme, a perturbé et mis à mal le calme et la sérénité religieuses qu’il a connu pendant des siècles durant, en dormant sur ses lauriers.

La suprématie acquise par la modernité sur le monde n’a laissé aucune chance aux systèmes hérités des anciennes civilisations

La modernité, en plus des avantages qu’elle procure dans l’immédiat et les espoirs qu’elle permet, a ce pouvoir de remettre en cause les certitudes anciennes. Le modèle islamique se trouve ainsi chancelant, voire bringuebalant à cause des incursions de la modernité et ses coups de bélier quotidiens contre ses bastions les plus fortifiés. L’issue est fatale, si la parade n’est pas trouvée.

Quelle stratégie faut-il adopter face à la déferlante de la modernité, ses catapultes qui se renforcent et gagnent en portée ? Se replier sur ses positions afin de les consolider et les fortifier en renouvelant le pacte de confiance conclu avec Dieu ? Se rendre et se constituer vaincu en abandonnant armes et bagages et jusqu’à son identité en s’assimilant au vainqueur ? Ou négocier une paix honorable profitable à tous où il n’y aura ni vaincu, ni vainqueur, ni dominateur, ni dominé, mais une reprise de la coopération commencé il y a plusieurs siècles, cependant interrompue par les aléas de la vie, où les échanges furent fructueux et les apports respectifs mutuellement assimilés ? Il est certain que, dans le choix de la coopération et de l’entente cordiale, il y a le fond commun — cette humanité tourmentée — même si les développements sont divers au gré des certitudes individuelles encadrées par un souci pour l’ensemble.

La suprématie acquise par la modernité sur le monde n’a laissé aucune chance, aucun répit aux systèmes hérités des anciennes civilisations. Son caractère envahissant a balayé toutes les résistances sur son chemin et d’abord celles qui se rapportent au confort matériel. Son mode de consommation et de vie en général, en offrant des avantages et un accès facile, a envahi les coins les plus reculés du monde.

La foi religieuse devenue un simple symbole de l’existence d’une spiritualité fondant l’identité

En goûtant aux délices de la nouvelle façon de vivre initiée par la modernité et mise à portée grâce aux moyens de communication qu’elle a développés de manière extraordinaire, ses nouveaux adeptes dans le monde musulman n’ont pu empêché d’être contaminés par le nouveau culte qu’elle prône. Celui-ci a gagné, en grignotant au départ, mais en accaparant par la suite, quand son emprise est devenue inéluctable, des espaces importants, autrefois chasse gardée de la foi religieuse. Cette dernière est devenue un simple symbole de l’existence d’une spiritualité qui fonde l’identité. L’écart s’étant énormément réduit entre les modes culturels islamique et occidental au détriment, bien évidemment, du premier.

L’antagonisme religieux ancien qui fondait la séparation Occident-monde islamique, s’il s’est largement atténué chez une bonne partie des musulmans, une minorité agissante, turbulente et troublante, car dépossédée de son contrôle sur la société, le voit exacerbé et même porté à son paroxysme, car touche-t-il le cœur de l’identité du musulman. Celle-ci, pense-t-elle est mise en danger par le fait que le musulman commence à se prendre en charge de façon individuelle en fonction de ce que lui dicte sa conscience. Une attitude qui conduit à secouer et à mettre à bas le joug d’une orthodoxie devenue trop pesante face aux horizons qui s’ouvrent devant lui. Tel est le dilemme.

*****
Ahmed Abdouni est un ancien diplomate marocain.

Du même auteur :
La science infuse du salafisme
Femme : le bijou qui ne quittera jamais son écrin
Islam : nous avons voulu transcender l’Histoire, et l’Histoire nous a condamnés
Le ventre mou du salafisme
Le combat perdu du salafisme
Les trois visions de la religion islamique
Police de la pensée et vérité de certains hadiths
Et si nous changions l’esprit dans lequel nous lisons le Coran ?


Ahmed Abdouni est un ancien diplomate marocain. En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par DENIS le 29/08/2017 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi aussi je suis croyant, je crois au Père Noël. Beaucoup de religions consistent en idolâtrer un ou des livres: La Bible, le Talmud, les Evangiles, le Coran etc. Ce sont en fait des idéologies. Il y en a eu avant et après. On peut citer le Droit, la Démocratie, les Droits de l'Hommes, l'Etat de Droit, le Rationnel, le Raisonnement, les Mathématiques, seul absolu etc.

2.Posté par Francois.Carmignola le 29/08/2017 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réflexion est profonde et explore bien des pistes. Puis je en suggérer une?
Car cette irruption de la modernité dans des hiérarchies bien établies qui se défendent en agitant la question de l'identité, l'Occident l'a bel et bien vécu aussi.
De la même manière que l'on lui fait grâce ici d'avoir été précurseur à l'attaque (en inventant la modernité), il l'a été aussi à la défense (en tentant de promouvoir l'influence politique religieuse, allant jusqu'à déclarer son pape infaillible à l'époque moderne). Et bien on pourrait dire que c'est bien cette défense désespérée qui a causé la ruine complète du pouvoir religieux dans les sociétés occidentales, la laïcité sous ses différentes formes ayant finalement consacré son abaissement et son rejet global définitif.

La défaite de l'islam politique est inéluctable, en effet, et aussi celle d'une identité qui voudrait à tort s'y identifier.

3.Posté par Melen le 29/08/2017 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'irruption de l'Occident avec sa modernité et sa supériorité en tant que puissance matérielle et culturelle sans l'aide, et meme pourrait-on dire, des fois contre la foi sur la scène du monde l'a rendu doublement coupable aux yeux de certains musulmans.
Vous avez déjà écrit ce type de chose sur un autre article.
Vous écrivez toujours les memes choses. Vous avez un sacré problème sur ce point.
Ce que vous dites est si juste, si important qu'il faudrait que vous le ressassiez sans arret.
Vous auriez trouver une réponse que personne d'autre n'aurait trouvé.
J'ai trouvé c'est ça, il faut que les autres le sache. Je ne peux pas les laisser dans les ténèbres. C'est une découverte capitale que je dois partager et faire savoir.
L'occident est un idéal supérieur à tout.
L'Occident est une personne, il pense. Le reste c'est des ténèbres ou personne ne pense, c'est un monde inférieur dont il n'y a rien à tirer. ils ne sont pas occidentaux, ils ne sont pas humains.
Vous vous rendez compte de la folie. Vous vous rendez compte de vos analyses un peu.
Hitler disait ça, il y aurait des civilisations, des religions supérieures à d'autres.
Il existerait une supériorité occidentale qui serait exécrée.
Par qui, vous ne le dites jamais. Par certains musulmans dites-vous. Ce serait leur islamité qui les ferait nous exécrer. Vous vous rendez compte de la débilité.
Comment peut-on dire des conneries pareilles. Pardon mais c'est comme ça que ça s'appelle.
Ce qui est exceptionnel chez vous c'est que ...  

4.Posté par Melen le 29/08/2017 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'irruption de l'Occident avec sa modernité et sa supériorité en tant que puissance matérielle et culturelle sans l'aide, et meme pourrait-on dire, des fois contre la foi sur la scène du monde l'a rendu doublement coupable aux yeux de certains musulmans.
Comment peut-on écrire des conneries pareilles.
Comment on en arrive là. C'est extraordinaire.
C'est merveilleux la vie. On est constamment mort de rire. C'est magnifique. On croit toujours avoir lu ou entendu les choses les plus étonnantes mais ça ne discontinue jamais.
La vie est extraordinaire. C'est une merveille.
L'irruption de l'Occident avec sa modernité et sa supériorité en tant que puissance.........
Meme bourré je n'arrive pas à un tel niveau. C'est merveilleux la vie. C'est un vaste délire et ce n'est que cela. C'est magnifique. Il y a des fous partout. C'est délicieux.

5.Posté par Leroy le 31/08/2017 01:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel pacte de confiance conclu avec votre dieu ? Vous ne savez même pas s'il existe, personne ne l'a jamais vu, il ne s'est jamais manifesté, et tout le monde parle à sa place.

Redescendez sur terre.

6.Posté par ahmed le 31/08/2017 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personne non plus n'a jamais vu, rencontrer ou toucher matériellement et physiquement une formule mathématique. Mais on y prête crédit parce que c'est une évidence par la démonstration si je peux m'exprimer ainsi. C'est une réalité immatérielle. On peut pareillement atteindre Dieu par le raisonnement. Et tant que ce raisonnement n'est pas contredit, sa conclusion reste une vérité, du moins pour ceux qui en font confiance.
Si vous êtes en mesure de réfuter cette manière de réfléchir vous n'avez qu'apportez la preuve.

7.Posté par Melen le 31/08/2017 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieu n'existe pas. C'est exactement ça Leroy. Les croyants ne disent pas autre chose.
Dieu est Dieu parce qu'il n'existe pas justement.
Rien n'est vrai et on sait que c'est vrai.
C'est ça etre croyant.
Les croyants sont viscéralement non croyants.
Les non croyants sont viscéralement croyants.
Etre croyant et etre non croyant sont une seule et meme chose.

8.Posté par Melen le 31/08/2017 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'intelligence est intrinsèquement liée à une confession, à une culture.
Elle est aussi liée à l'athéisme. Je suis athée donc normalement je suis très intelligent.
Ce qui fait que j'ai une supériorité. D'autres me le reconnaisse. IIs sont inférieurs à moi et me le dise.

9.Posté par Melen le 31/08/2017 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi mes Dieux préférés sont ceux qui n'existent pas. Mon préféré c'est Apollon.
D'autres sont merveilleux aussi. J'ai découvert récemment une Déesse exceptionnelle. Elle m'a plu pour sa cruauté. Quand on est non croyant on pas besoin d'avoir de Dieu. Ni beauté, ni cruauté......rien. Ca fait pareil.

10.Posté par Melen le 31/08/2017 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on est non croyant normalement on valide tout. Absolument tout. On est très très croyant.
Sauf en Dieu bien sur. On valide tout sauf Dieu.
Tout est vrai, meme le faux. Je suis un homme par exemple. Ca ne veut rien dire. C'est juste un état. On dit c'est vrai, il est un homme juste. Les hommes sont des femmes comme les autres.
Mon chat est mon compagnon. Je lui parle, il me parle aussi, je ne comprends pas ce qu'il dit mais il sait qu'il peut me dire des choses. Pour etre un homme ce qu'il faut c'est avoir une particularité. Mais mon chat est un homme comme les autres. Il n'est pas de mon espèce juste. D'ailleurs j'adopte ses enfants, ils sont mes chats. On est une famille.

11.Posté par Francois.Carmignola le 31/08/2017 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Ahmed La comparaison entre les immatérialités et les réalités des formules mathématiques et de Dieu est très éclairante. Alors que la totalité des mathématiques peut être déduite d'à peu prés rien: les règles de déduction naturelle appliquées intelligemment à un seul axiome:

__________ ax

X,A |- A

Il me semble que Dieu ne peut être introduit de la sorte...

A moins que vous ne vouliez dire l'inverse, c'est à dire qu'il faille Dieu pour faire des mathématiques...

12.Posté par Melen le 10/09/2017 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a strictement aucun rapport entre la vie et les mathématiques. Les mathématiques n'expliquent pas la pensée, ni le mal, ni le bien , ni l'espoir, ni la haine......etc.
On a tenté d'expliquer la beauté par une perfection mathématique, les sites quels qu'ils soient seraient célèbres et reconnus comme étant beaux parce que symétriques. Je trouve ça tiré par les cheveux mais admettons. Pour que les choses aient un sens tout devrait etre carré si j'ose dire. Donc d'une façon ou d'une autre tout devrait pouvoir se mesurer. On pourrait mesurer l'intelligence, la mémoire, la beauté ......etc. Tout serait mathématique et ce serait le graal. Il n'y aurait pas de paramètres extraordinaires, humains donc.
Les mathématiques sont une science et l'homme ayant trouvé cette logique serait donc
son avatar est lui meme une science. Les sentiments, les gouts ne seraient pas humains mais mathématiques.
Moi par exemple, je n'aime rien ni personne (c'est vrai) et quelque part une formule mathématique serait à meme de le dire. Vous etes un rebut, je crois que c'est comme ça que sa s'appelle.
Je serais curieux de savoir qu'elle est la formule mathématique qui me correspond.
Par curiosité juste.
Je suis tombé amoureux de mon garagiste hier (c'est vrai lol) pourquoi les mathématiques ne me l'ont-ils pas dit. Pourquoi ne sont-ils pas à meme de meme de me dire, bien évidemment vous etes amoureux, c'est mathématique.

13.Posté par Melen le 10/09/2017 20:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dites, vous avez une formule mathématique pour mon garagiste.
Il m'a réparé la bagnole, je ne sais meme pas comment il s'appelle, mais en principe je ne dois plus jamais le revoir à moins d'une panne, d'une raison donc.
Il ne me correspond pas du tout, normalement j'ai toujours pensé que c'était le cérébral mon gout, indépendamment du physique, mais là il est tatoué, très musclé mais surtout très je fais la gueule et vous etes transparent. Donc mon garagiste n'est pas à mon gout, ni moi le sien apparemment que peuvent les mathématiques pour moi. J'aimerais le savoir.

14.Posté par Melen le 10/09/2017 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La modernité est confondue avec ce qui est le plus diffusé, avec ce qui est validé ou aimé par le plus grand nombre. Inonder la planète d'un produit est confondu avec la modernité. Qu'il s'agisse d'art, de cinéma, de littérature, ce qui aimé par le plus grand nombre serait la modernité. C'est d'ailleurs surement pour ça que s'attribue des prix à nous memes. Quand je dis à nous memes, je veux dire entre occidentaux. La politique se trouve là aussi, les métiers artistiques nous font briller. En bref on se fait briller nous meme. Je ne connais rien de la musique chinoise, je ne connais rien du cinéma indien, je ne connais rien de la musique africaine, ce qui n'est pas occidental est inexistant, d'où l'impression de supériorité. On inonde la planète de produit bon marché, et selon certains ça ferait une supériorité.
Je ne suis pas entrain de dénigrer en disant ça, je suis fan de bon nombre d'artistes occidentaux, je veux juste dire que je le suis parce que je connais rien d'autre. Je ne connais vraiment que cela. Pour autant je ne conçois pas que l'on dénigre les autres cultures ou que l'on puisse dire inférieures, c'est pour moi un discours d'allumé.

15.Posté par François CARMIGNOLA le 12/09/2017 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les mathématiques font partie de la nature et donc de la vie. Elles ne sont pas "mesures" de quoi que ce soit, mais des beaux objets fascinants à contempler un peu comme les biceps de votre garagiste (je me met à votre niveau)...

Quand à la "modernité", il faut mentionner l'utilisation du terme à l'aube de la modernité occidentale: la "devotio moderna" au XIVème siècle désignait une conception de la vie spirituelle qui inversait le mysticisme: le Christ, Dieu incarné venant habiter les hommes. C'est l'invention de la vie spirituelle individuelle, l'homme s'accomplissant par l'"imitation de Jésus Christ", source décisive de ce qui mit encore plusieurs siècles à se manifester vraiment.
Gérard Groote était contemporain de Tamerlan...