Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 





Points de vue

Covid-19 : A quand l'intégration pleine et entière des médecins à diplôme étranger ?

Rédigé par Collectif de médecins | Lundi 6 Avril 2020 à 19:30

Les médecins à diplôme étranger sont engagés tout autant que les autres dans la lutte contre le Covid-19. Ces médecins « au statut précaire », qui « sauvent des vies dans des conditions difficiles matériellement, mais aussi périlleuses pour eux-mêmes », doivent être pleinement intégrés dans le système de santé français, « afin que leur dévouement ne soit pas occulté ». C’est la demande formulée dans une lettre adressée dimanche 5 avril au Premier ministre, Edouard Philippe, par une quinzaine de médecins parmi lesquels Michel Cymes et Bernard Kouchner. La lettre, dévoilée lundi 6 avril par Amine Benyamina, président de la Fédération française d’addictologie, est ici reproduite.



Covid-19 : A quand l'intégration pleine et entière des médecins à diplôme étranger ?
Monsieur le Premier Ministre,

En cette période de pandémie qui mobilise l'ensemble des forces et des compétences dans le pays pour y faire face, certains s'engagent avec abnégation dans les postes les plus exposés aux urgences et dans les services de réanimation.

Parmi ceux-là, un grand nombre sont des médecins au statut précaire qui, avec leurs confrères, maintiennent le fonctionnement du service hospitalier dans la bourrasque et sauvent des vies dans des conditions difficiles matériellement, mais aussi périlleuses pour eux-mêmes. Un reportage récent à l'Hôpital Delafontaine à Saint-Denis démontrait clairement comment cet hôpital ne pouvait remplir sa mission sans eux, mais c'est également le cas de nombreux centres hospitaliers et de nombreux services.

Ces médecins à diplôme étranger qui luttent au quotidien méritent la reconnaissance de la République pour leur engagement en première ligne alors que leur salaire est souvent dérisoire par rapport à ceux de leurs collègues, et qu'ils risquent de retourner à la précarité et à l'incertitude sur leur avenir en France une fois la crise surmontée.

Ils sont à nos côtés dans une période où tous les soignants risquent leur vie tous les jours au service de notre pays. Leur courage ne doit pas rester sans reconnaissance de la Nation.

C'est pourquoi nous vous demandons, par souci de justice, d'engager immédiatement l'intégration pleine et entière dans le système de santé de tous ces praticiens afin que leur dévouement ne soit pas occulté, comme cela a pu être le cas dans certaines périodes de l'Histoire de notre pays. Ils pourront ainsi poursuivre leur mission au service des malades, une fois la pandémie passée, comme le font aujourd'hui tous les soignants.

Nous vous remercions, Monsieur le Premier Ministre, de bien vouloir prendre en considération notre demande qui honorerait la République, et nous vous assurons de notre plus profond respect.

Signataires : Amine Benyamina, psychiatre addictologue , Patrick Aeberhard, cardiologue, Bernard Basset, médecin de santé publique, Sadek Beloucif, anesthésiste réanimateur, François Bourdillon, médecin de santé publique, Michel Cymes, médecin hospitalier, Axel Kahn, médecin généticien, Bernard Kouchner, médecin, ancien ministre, Marion Leboyer, psychiatre, Maurice Mimoun, chirurgien, Frédéric Rouillon, psychiatre, Madjid Sihocine, gériatre, Mathias Wargon, médecin urgentiste

Lire aussi :
Test d'un vaccin en Afrique contre le Covid-19 : des excuses présentées, gare aux fake news
Chloroquine contre coronavirus : les dangers qui guettent l'imprudence née d'un emballement médiatique
Morts du coronavirus : la pratique de la toilette mortuaire interdite par décret
Covid-19 : De grâce, restez chez vous !