Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

Claude Guéant reçu à la Grande Mosquée de Paris

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 30 Mars 2011 à 20:37

           


Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a été reçu, lundi 28 mars, par le recteur de la Grande Mosquée de Paris Dalil Boubakeur afin de rassurer la fédération des bonnes intentions de l'UMP sur les objectifs du débat sur la « laïcité » voulu par le président de la République, a appris Saphirnews mercredi 30 mars de source sûre.

Les responsables de la Grande Mosquée de Paris ont une nouvelle fois fait part de leurs craintes d'une stigmatisation de la communauté musulmane et ont dénoncé la manœuvre politique mis en place par le parti majoritaire, jugée purement « électoraliste ».

En guise de réponse, M. Guéant a affirmé que le débat du 5 avril sera « plus court » que celui sur l’identité nationale - qui s’était étalé sur plusieurs mois - et qu’il sera maintenu quoi qu’il en soit. La Grande Mosquée a renouvelé son intention de se tenir à l'écart du colloque tout comme l'a décidé le Conseil français du culte musulman (CFCM). Autant dire que le dialogue entre les deux parties, bien qu’il fût franc et sans tabou, a été stérile, chacun campant derrière ses positions.

Jusque là, l'attitude adoptée par M. Boubakeur n'a pas été toujours claire. Après avoir une première fois accepté l’invitation de l’UMP à participer au débat, le recteur a finalement pris la décision de décliner l’offre face aux multiples levée de boucliers brandis par des membres mêmes de la Grande Mosquée de Paris.

Lire aussi :
Les musulmans appelés à porter une « étoile verte »
Faut-il débattre sur la place de l’islam en France ? Gare aux dérapages
Débat sur l’islam : la Grande Mosquée de Paris décline l’invitation
Débat sur l’islam : le CFCM, inquiet des dérives, tourne le dos à l'UMP
Le réveil de l’électorat musulman, en froid avec la droite
Sarkozy veut un débat sur l’islam en/de France, mais la France en veut-elle ?