Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Archives

'Chacun a compris ce que voulait dire Bayrou'

| Vendredi 4 Mai 2007 à 07:17

           

François Bayrou l’avait promis. Il ne donnerait aucune consigne de vote aux 7 millions de Français qui avaient voté pour lui avant le second tour de l’élection présidentielle. Pourtant c’est fait. A la grande satisfaction de Ségolène Royal que les sondages donnent toujours perdante face au candidat de l’UMP.



'Chacun a compris ce que voulait dire Bayrou'
« Je ne voterai pas pour Sarkozy » a déclaré François Bayrou après le débat télévisé du 2 mai entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. « A l'heure qu'il est, je ne sais pas ce que je ferai, mais je commence à savoir ce que je ne ferai pas » avait-il dit au lendemain du premier tour, lors de sa conférence de presse du 25 avril. Pour lui, le candidat de l’UMP, « risque d'aggraver les déchirures du tissu social ».

Se réjouissant du choix fait par François Bayrou, Ségolène Royal a estimé hier que « les choses sont subtilement dites » mais que « chacun a compris ce que voulait dire Bayrou ». « Ma décision est prise » a-t-elle ajouté devant la presse lors d’un déplacement dans une usine de chimie à Beuvry-la-Forêt dans le Nord, « si je suis élue je travaillerais avec le centre et avec François Bayrou en particulier ». Pourtant Marielle de Sarnez, directrice de campagne de François Bayrou, a tenu à préciser que si le leader centriste « avait voulu aller plus loin, il se serait exprimé autrement ».

Quoi qu’il en soit, Gilles Artigues, député UDF de la Loire qui a annoncé qu’il voterait blanc au second tour, a déclaré à l’issue du duel télévisé entre les finalistes : « On nous avait tellement dit que Nicolas Sarkozy dominerait le débat de la tête et des épaules que la prestation de Ségolène Royal constitue une réelle surprise », précisant que « de nombreux thèmes soutenus par François Bayrou » avaient été repris et que « ce débat a fait réapparaître l'affrontement stérile entre la droite et la gauche et renforcé [son] choix de vote blanc, malgré les pressions et les risques ».

Pourtant une majorité d’élus UDF ont rejoint Nicolas Sarkozy, au grand dam du patron de l’UDF. « J'observe avec beaucoup de plaisir que la quasi-totalité des parlementaires et des élus de l'UDF m'ont rejoint » avait ainsi déclaré Nicolas Sarkozy lors du débat du 2 mai.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par elham le 04/05/2007 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr bayrou dit qu'il ne votera pas Sarkozy, mais il ne dit pas pour autant qu'il faut voter ségolène Royal.

donc bulletin blanc dans l'urne dimanche.


2.Posté par l'observateur le 04/05/2007 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans le debat Segolene et Sarko j'ai remarque que Mme Segolene a ete la meilleur et a donne a Sarko une lecon dans tout les domaines. Tant dis Mr Sarkozy fait jouer avec des mots il m'a fait souvenir de jeune de gamin losrque j'ete un gosse, vraiment c'est pas les maniere d'une homme qui veut devenir un President de la France. J'ai remarque aussi que les journaliste en montre plus de "respect" a Sarko qu'au Segolene surtout dans l'emission A vous de juger la ou la journaliste Arlette Chabot a interrompe a plusieurs reprise Mme Segolene et avec Mr Sarkozy lui a laisse la parole. Je veux dire que tout le media est avec Sarko. Mr Sarkozy est contre la l'adition de la Turquie a l'union Europeen , c'est tres claire vous etes tous contre la Turquie biensur il ya toi , Alain Finkielkraut , Elizabeth Chemla, Ehud Olmert, Daniel Pipes... la liste est longue

3.Posté par Mustapha le 05/05/2007 01:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'éléction présidentielle, c'est choisir le moins mauvais au premier tour, et le moins pire au second. Il faut absolument voter contre Sarkozy, parce personne peut objectivement dire que Sarozy et Royal, c'est pareil. Faire perdre Sarkozy, c'est faire perdre ses idées, celles de Lepen et de bush.