Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Caricature: le deux poids deux mesures

Rédigé par Amara BAMBA | Jeudi 9 Février 2006

Le Jyllands-posten n’a pas dit toute la vérité dans l’affaire des caricatures. Ce journal qui a enflammé le monde musulman en publiant des caricatures injustes du Prophète de l’islam était conscient de ses actes. Car il y a trois ans, le journal avait refusé de publier des caricatures de Jésus proposées par Chistoffer Zieler, dessinateur danois.



L'information a été révélée au début de la semaine par le « Guardian » anglais. Devant le tollé international soulevé par les douze caricatures du Prophète de l'islam, le Jyllands-Postendanois a joué la surprise et la naïveté. Dans sa lettre d'excuses, Carsten Juste, le rédacteur en chef dujournal, explique que son équipe a jugé les caricatures « sobres », car le Danemark est un pays où la libertéde presse est une grande tradition. L'exercice de cette liberté s'effectuerait-elle différemment selon la religion des victimes ? L'information du Guardian, tend à corroborer cette idée.

C'est en avril 2003 que Chistoffer Zieler a vu ses dessins refusés par le Jyllands-Posten. M. Zieler est dessinateur et il avait proposé une série de représentations de la résurrection du Christ. La réponse à sa demande fut le refus. Le rédacteur en chef de l' édition du samedi, Jens Kaiser, avait motivé son refus : « Je ne crois pas que les lecteurs du Jyllands-Posten apprécient, écrit-il. Je pense même qu'ils vont causer un tollé. Pour cette raison, je ne compte pas les publier. »

De l'avis du dessinateur, ses dessins étaient « innocents » et n'étaient pas de nature à offenser son grand-père qui est chrétien ! « Je les ai montrés à quelques pasteurs qui les ont trouvés drôles» ajoute-t-il. 

Mais le rédacteur en chef du Yyllands-Posten n'apprécie que l'on ressorte cette affaire vieille de trois ans et « qui n'a rien à voir avec les caricatures du Muhammad. Dans le cas des caricatures de Muhammad, nous avons exprimé une demande et les dessinateurs ont répondu. Mais je n'avais rien demandé dans le cas de ces caricatures [Ndr, de Jésus]. C'est toute la différence » explique Jens Kaiser, rédacteuren chef de l'édition du samedi.

En France, les dessins du journal danois ont été repris par France-Soir entraînant des remous à la tête du journal. Le journal satirique Charlie Hebdo n'a pas manqué l'occasion. Selon le quotidien gratuit Metro, le journal de Philippe Val a vendu la totalité des 160000 exemplaires imprimés (60 000 exemplaires de mieux que d'ordinaire).

L'Union des organisations islamiques en France a tenté de s'opposer à la diffusion de l'édition de Charlie Hebdo. Mais l'initiative s'est heurtée à la procédure judiciaire.