Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Birmanie : une musulmane poursuivie pour blasphème

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 3 Mai 2013 à 09:16

           


Le principe d’égalité entre les communautés qui doit régir en justice n’est pas de mise en Birmanie. La police birmane a indiqué, jeudi 2 mai, qu’une Birmane musulmane va être poursuivie pour « blasphème » pour avoir bousculé, par accident, un enfant moine qui a fait tomber un bol destiné à collecter les offrandes.

Un incident supposé qui serait à l’origine, selon les autorités, des nouvelles violences islamophobes qui ont émaillé le centre du pays cette semaine. Une personne a été tuée et une dizaine d’autres ont été blessées. Des mosquées ont été attaquées. L’une d’elle a été détruite tout comme des dizaines d’habitations et de commerces.

Selon la Constitution, toutes les confessions sont protégées des insultes mais le pays « reconnaît une position spéciale au bouddhisme en tant que foi d'une grande majorité de citoyens », rapporte Le Figaro. Aucun moine bouddhiste ni responsable politique n'a été poursuivi ces derniers mois malgré leur implication, souvent directe, dans les violences contre les musulmans à l’image du mouvement extrémiste 969 dirigé par le moine Wirathu.

En revanche, ce sont les musulmans qui trinquent. Trois d’entre eux ont été récemment condamnés, accusés d’être à l’origine des émeutes Meiktila, dans le centre du pays, qui ont provoqué la mort de 43 personnes.

Lire aussi :
L’UE lève les sanctions contre la Birmanie, accusée de nettoyage ethnique
La Birmanie, coupable de crimes contre l’humanité envers les musulmans (HRW)
Du soutien aux Rohingyas musulmans de Birmanie à Paris
Birmanie : l’OCI, interdite d’entrer, revient à la charge
Birmanie : l'Etat impliqué dans les violences anti-musulmanes selon l'ONU
La Thaïlande à l’œuvre d’un trafic humain de Rohingyas, le scandale
Tariq Ramadan: la fraternité, un impératif face au massacre de musulmans en Birmanie
L’exil ou la mort : les musulmans en Birmanie, en voie d’extermination




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Stoyan KOLEV le 03/05/2013 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poursuivie pour blasphème ? Les Pakistanais, Iraniens et autres doivent être horrifiés. Cela n'arriverait jamais dans leur pays.
Que dire des Maldiviens qui vivent dans un pays dans lequel prôner la liberté religieuse est un délit, dans lequel il est obligatoire d'être musulman ?

2.Posté par Touf le 05/05/2013 05:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salamou 3aleykoum
Que la paix soit sur vous

Malheureusement, certains dirigeants politique musulmans (pratiquement tous), ne travail pas pour les intérêt de l'islam ou pour ceux de leurs pays mais pour les leurs. Les juifs et les chrétiens vivait en sécurité et avec les même droits que les musulmans à l'époque du Prophète
Mohammed (que la paix et le salut soit sur lui).