Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Au FN, le virus Ebola, solution finale contre l’immigration

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 21 Mai 2014



En meeting pour les élections européennes à Marseille, Jean-Marie Le Pen a dit craindre, mardi 20 mai, un « remplacement des populations » françaises par celles qui sont issues de l’immigration, une théorie fumeuse empruntée de l'écrivain xénophobe Renaud Camus, qui a été condamné en avril dernier pour ses propos islamophobes tenus en 2010.

C'est en marge du meeting que le fondateur du Front national a expliqué que le virus « Ebola peut régler en trois mois » « l’explosion démographique dans le monde », prônant à sa façon une solution finale.

« Dans notre pays et dans toute l'Europe, nous avons connu un phénomène cataclysmique : l'invasion migratoire dont nous ne connaissons, mes chers amis, aujourd'hui que le début du commencement », a lancé, très acclamé, le président d’honneur du FN au Palais de l'Europe du Parc Chanot devant environ 1 500 personnes. « Cette immigration massive risque de produire un véritable remplacement des populations si nous n'arrivons pas assez tôt au pouvoir pour mettre un terme à la politique de décadence menée depuis des décennies », a-t-il ajouté.

L'immigration et l'islam en horreur

Le « phénomène d'immigration massive est aggravé chez nous (en France, ndlr) par un fait religieux : une grande partie de ces immigrés sont des musulmans, une religion qui a une vocation conquérante, d'autant plus conquérante qu'elle se sent forte et qu'ils se sentent nombreux », a déclaré Jean-Marie Le Pen. Des propos qui rappellent le discours tenu sur LCP en février dernier sans qu'ils déclenchent de tollé.

L'immigration a été « encore aggravée par la mise en œuvre d'une fausse bonne idée, une erreur tragique, qui a été la volonté absurde et, l'avenir le démontrera, criminelle de créer des États-Unis d'Europe », a aussi estimé le candidat aux européennes dans la circonscription Sud-Est.

Mais Jean-Marie Le Pen a sa solution contre la surpopulation à l’origine les phénomènes migratoires. Dans un échange avec le maire FN de Cogolin (Var), Marc-Etienne Lansade, au cours du cocktail de presse qui précédait son discours, il a affirmé que « Monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois », ce qui éviterait notamment le « risque de submersion de la France par l'immigration ».

Ses propos infâmes viennent rappeler, si besoin était, à quel point la pensée du fondateur du FN est profondément raciste, à l'image de son parti que sa fille veut rendre fréquentable et respectable aux yeux des Français.

Lire aussi:
Européennes 2014 : ce que l'extrême droite anti-islam prépare comme projet
Islam et musulmans, une diabolisation permanente au FN (vidéo)
L’islamophobie de Renaud Camus condamnée, toujours pas Christine Tasin
Quand l'islamophobie et la xénophobie s’étalent dans les rues de Paris