Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Attentats de Bruxelles : un homme accusé à tort pour « assassinats terroristes »

Rédigé par La Rédaction | Mardi 29 Mars 2016



Capture d'écran d'une vidéo YouTube dans laquelle apparaît le journaliste indépendant Fayçal Cheffou
Capture d'écran d'une vidéo YouTube dans laquelle apparaît le journaliste indépendant Fayçal Cheffou
Fayçal Cheffou a été libéré, lundi 29 mars, après quatre jours de détention. Soupçonné d’être le troisième poseur de bombe de l’aéroport Zaventem de Bruxelles, il avait été arrêté jeudi et inculpé pour « assassinats terroristes ».

L'homme a été libéré sans conditions mais reste mis en examen. « Les indices qui avaient entraîné l’arrestation du nommé Fayçal C. n’ont pas été confortés par l’évolution de l’instruction en cours », a annoncé le parquet fédéral belge. Une source proche de l’enquête a confirmé à l’AFP que « les enquêteurs ont établi que ce n’est pas "l’homme au chapeau" ».

Le chauffeur de taxi, qui avait déposé les trois terroristes à l’aéroport, avait cru reconnaître en Fayçal Cheffou l’homme repéré par les caméras de surveillance de l'aéroport aux côtés des kamikazes. Sa photo a alors été reprise en boucle dans les médias mainstream, qui l'ont désigné avec certitude comme « l’homme au chapeau ».

La réputation de celui qui se désigne comme « journaliste indépendant » a certainement poussé les enquêteurs à envisager cette possibilité. Depuis 2015, des élus de Bruxelles l’accusent de tenter de recruter des candidats au jihad dans un parc bruxellois qui accueillait des demandeurs d’asile. Yves Mayeur, le bourgmestre de la ville, l’aurait signalé aux autorités judiciaires à plusieurs reprises avant de prendre un arrêté lui interdisant l’accès au parc en septembre 2015.

« Ce personnage est venu agiter les réfugiés, s'est battu avec les représentants des ONG, Médecins du Monde, Samu social, la plateforme citoyenne qui était sur place, et à plusieurs reprises, j'ai demandé qu'on intervienne », explique l’élu au micro de France Inter. Il a d’ailleurs regretté la libération de Fayçal Cheffou : « La frontière est ténue entre un radical agité et un radical recruteur, et probablement que le magistrat n’a pas voulu franchir la frontière. »

Image de vidéosurveillance montrant Najim Laachraoui à gauche, Ibrahim El Bakraoui et un homme au chapeau encore recherché dans le hall de l'aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016
Image de vidéosurveillance montrant Najim Laachraoui à gauche, Ibrahim El Bakraoui et un homme au chapeau encore recherché dans le hall de l'aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016
Fayçal Cheffou a été innocenté par son téléphone. « J'ai demandé au juge d'instruction que l'on fasse immédiatement une analyse de la téléphonie précise et que l'on borne son téléphone pour savoir si cela confirmait son alibi », a expliqué Olivier Martins, son avocat, à la radio belge RTBF. « Le juge d'instruction a fait exécuter immédiatement ces devoirs et, apparemment, ces devoirs se sont révélés être à décharge. » Par ailleurs, les empreintes retrouvées sur le chariot à l’aéroport ne correspondent pas à celles de son client.

Fayçal Cheffou se décrit comme un journaliste indépendant. Dans une vidéo postée en lors de l’été 2014 sous l’intitulé « Les musulmans privés de nourriture dans une prison pour réfugiés », on l’aperçoit posté devant un centre de rétention pour migrants et accuser, micro en main, l’administration de servir des repas en dehors des horaires permettant aux musulmans de manger pendant le Ramadan.

Vinz Kanté, animateur de Fun Radio en Belgique, affirme avoir travaillé avec lui dans une radio bruxelloise en 2008. Il décrit son ancien collègue comme un homme « passionné » et « intelligent » qui aimait « la presse, la télévision, les médias » mais qui progressivement s’est mis à soutenir des thèses de plus en plus conspirationnistes trouvées sur Internet.

Lire aussi :
Un double attentat à Bruxelles endeuille la Belgique
Bruxelles : un hommage rendu par des musulmans sur les lieux de l'attentat (vidéo)
Musulmans de Belgique et d’Europe, nous sommes face à nos responsabilités
Attentats de Bruxelles : les musulmans d’Europe au chevet de la Belgique
Attentats de Bruxelles : les musulmans de Belgique condamnent




Loading