Connectez-vous S'inscrire






Société

Attentats de Bruxelles : les musulmans de Belgique condamnent

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mercredi 23 Mars 2016



Attentats de Bruxelles : les musulmans de Belgique condamnent
Le bilan humain est lourd après les attentats survenus mardi 22 mars à Bruxelles, à l’aéroport de Zaventem et dans le métro. Quelques heures après l'horreur, l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) a d'ores et déjà condamné « fermement et sans réserve (…) des actes d’une cruauté extrême commis à l’encontre de citoyens innocents ».

« L’EMB se tourne, en premier lieu, vers les victimes et leurs proches à qui il présente ses sincères condoléances. Il exprime également sa compassion à l’égard des nombreux blessés », lit-on dans un communiqué.

« Ces événements dramatiques, touchant le cœur de l’Europe, mettent à mal les efforts de la société, de l’EMB et de l’ensemble de la communauté musulmane de Belgique en faveur du vivre ensemble. C’est pourquoi l’EMB, au nom de tous les citoyens de confession musulmane, appelle à l’unité et au rassemblement afin de faire front à toute forme de violence et de terrorisme », signifie l’organisation musulmane présidée par Salah Echallaoui qui réaffirme, en cette triste occasion, « son profond attachement aux valeurs démocratiques ».

« Il exprime toute sa reconnaissance aux forces de l’ordre et aux services de secours mobilisés, et réaffirme sa confiance et son soutien aux autorités publiques belges chargées de garantir la sécurité et la cohésion sociale du pays », conclut l’EMB.

La Ligue des musulmans de Belgique (LMB) a également condamné « avec la plus grande fermeté » des attentats « qui sont en totale contradiction avec les valeurs que nous portons en tant que citoyens et en tant qu'institution musulmane prônant le vivre-ensemble et la sacralité de la vie humaine ».

#UnisContreLaHaine

« Nous devons surmonter tous ensemble cette haine et cette violence. Soyons unis et solidaires pour faire face dignement à cette horreur. L'union fait la force et que Dieu bénisse notre pays, la Belgique, et son peuple », déclare la LMB, qui organise chaque année la Foire musulmane à Bruxelles.

Même son de cloche pour le Collectif contre l’islamophobie en Belgique (CCIB), dont les membres sont « consternés ». « Face à ce drame, nos pensées vont à toutes les victimes, leurs familles et leurs proches, avec qui nous partageons leur douleur et leur peine. Rien ne peut justifier de tels crimes », indique l'association mercredi 23 mars.

« Ces événements ne doivent pas semer la division et la confusion. Comme le rappelle notre Premier Ministre, "nous devons faire face à cette épreuve en étant unis, solidaires, rassemblés". C'est dans l'unité et la solidarité que nous pourrons surmonter ensemble ces actes effroyables pour renforcer notre société plurielle et interculturelle. Ensemble, unis contre la haine », ajoute l’association.

De leur côté, les évêques de Belgique ont dit leur consternation face aux attentats. « Ils partagent l’angoisse de milliers de voyageurs et de leurs familles, des professionnels de l’aviation et des équipes de secours une nouvelle fois sur la brèche. Ils confient les victimes à la prière de tous dans cette nouvelle situation dramatique. Les aumôniers de l’aéroport sont quotidiennement au service de tous et apporteront le soutien spirituel nécessaire. Que l’ensemble du pays puisse vivre ces jours en grande responsabilité citoyenne », ont-ils fait savoir.

L’Union des Mosquées de la Région de Bruxelles (UMRB) et la Plateforme des musulmans de Belgique (PMB), qui ont tout autant condamné les attaques, disent être « soucieux de l’émergence d’un islam modéré conforme au message de paix et d’amour prôné par notre noble religion ». « Nous interpellons les différentes composantes de la société quant à l’adoption de précautions sémantiques visant à marquer le refus de la stigmatisation de la communauté musulmane qui, dans sa grande majorité, n’adhère d’aucune manière à l’idéologie sectaire prônée par les mouvances violentes. Evidemment, la condamnation (...) ne peut être efficace que si, et seulement si, elle est accompagnée d’un examen de conscience collectif pour comprendre les causes du radicalisme dans notre société multiculturelle et permettre de déconstruire l’idéologie extrémiste en favorisant l’audibilité d’un message alternatif. »

Lire aussi :
Un double attentat à Bruxelles endeuille la Belgique





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu