Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Attentat de Boston : Tsarnaev risque la peine de mort

Rédigé par La Rédaction | Mardi 23 Avril 2013



Au grand dam des musulmans, les attentats de Boston sont le fruit de deux jeunes frères d’origine tchétchène, qui auraient mené cet acte terroriste « au nom de l’islam ».

Dzhokhar Tsarnaev, l’un des auteurs présumés de l’attentat, a commencé à répondre aux questions des enquêteurs, dimanche 21 avril, après son arrestation vendredi soir. Son interrogatoire se déroule sur son lit d’hôpital. Blessé à la gorge, Dzhokhar répond aux questions par écrit. Le jeune homme de 19 ans a déjà reconnu son implication dans le double attentat du marathon de Boston pour lequel il a été officiellement inculpé lundi 22 avril mais a surtout imputé la responsabilité des explosions à son frère aîné Tamerlan, ont déclaré les enquêteurs.

Ce dernier, âgé de 26 ans, a été tué à l'issue d'une course poursuite avec la police. Ce serait lui le cerveau des attentats. Son frère « voulait empêcher l'Islam d'être attaqué », aurait expliqué Djokhar, en précisant qu'aucun groupe terroriste international ne les a aidés.

Les charges retenues contre lui comprennent l'utilisation d'« armes de destruction massives ». Dans le détail, l'acte d'accusation fait état d'un chef d'accusation pour « usage et complot d'utilisation d'une arme de destruction massive contre des personnes et des biens aux Etats-Unis ayant provoqué la mort ». Il est également poursuivi pour « destruction volontaire de biens au moyen d'un engin explosif ».

Mais le jeune homme, qui a indiqué ne pas avoir les moyens de se payer un avocat, ne sera pas considéré comme un « ennemi combattant » car il dispose de la nationalité américaine, a affirmé le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney. Avec un tel statut, il aurait été jugé par une cour militaire, et n'aurait pas pu bénéficier de certains droits garantis par la Constitution américaine. Il devrait comparaître lors d’une première audience le 30 mai devant le tribunal fédéral de Boston. Il risque la peine de mort.

D’ici là, l’enquête compte bien s’attarder sur le parcours de son frère aîné. A son sujet, des failles des autorités américaines apparaissent déjà. En effet, les autorités russes avaient demandé en 2012 au FBI de faire des vérifications sur Tamerlan, fondées « sur une information selon laquelle il était un partisan de l'islam radical et un fervent croyant et qu'il avait drastiquement changé en 2010 », lors d'un voyage au Daguestan, a précisé la police fédérale qui n’a pourtant pas continuer à le surveiller à son retour à Boston en juillet 2012.

Une mauvaise orthographe dans son nom pourrait être une des raisons pour lesquelles il aurait échappé au radar du FBI et des services secrets russes, a avancé lundi le sénateur américain Lindsey Graham.

Lire aussi :
Les musulmans lancent un fonds de solidarité pour Boston
Marathon de Boston : les musulmans américains réagissent
Etats-Unis : tragédie au marathon de Boston