Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Après la victoire du Maroc en Coupe du monde, un quartier de Fréjus privé d'aides publiques

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 8 Décembre 2022 à 11:05

           


© Google
© Google
Après l'accession du Maroc en quarts de finale de la Coupe du monde au Qatar, un quartier populaire de Fréjus, ville dirigée par le Rassemblement national (RN) se voit temporairement priver d'aides publiques.

« Face à de nouveaux tirs de mortiers, des jets de pierres et des fumigènes, la police a de nouveau dû intervenir dans le quartier de La Gabelle. Sans une réaction ferme des habitants, toutes les aides de l'agglomération sont immédiatement suspendues », avait réagi dès mardi 7 décembre Frédéric Masquelier, maire LR de Saint-Raphaël et président d'Estérel Côte d'Azur Agglomération. La décision a été confirmée par l'élu le lendemain.

Ces aides représentent aujourd'hui 69 000 euros dont 11 000 euros pour des cours de français et de soutien aux femmes. L'attribution d'une subvention de 20 000 euros pour la création d'une micro crèche dans le quartier devait aussi être votée ce vendredi 9 décembre.

Frédéric Masquelier avait fait voter fin septembre une résolution dans sa ville pour obliger les associations de Saint-Raphaël qui demandent des subventions publiques à participer à cinq cérémonies patriotiques par an. Saisie par un conseiller municipal d'opposition, la préfecture du Var en a demandé le retrait, ce que refuse le maire.

« Il y a une cohérence » entre les deux décisions, a déclaré à l'AFP Frédéric Masquelier. « L'argent public est orienté en fonction d'un certain nombre de critères. Je souhaite qu'il le soit en fonction d'une bonne citoyenneté. »

Aucun doute que la décision est vécue par les quelque 2 800 habitants de La Gabelle comme une punition collective pour « un peu de caillassages » qui n'ont donné lieu à aucune interpellation, a precisé une source policière à l'AFP. Aucun blessé n'est a déplorer non plus du coté des forces de l'ordre. Le calme avait été vite rétabli.

Lire aussi :
Coupe du monde de football : au Qatar, un Maroc conquérant