Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Angers : un élu dérape sévère sur les musulmans

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 1 Juillet 2015



Maxence Henry, adjoint au maire d’Angers.
Maxence Henry, adjoint au maire d’Angers.
Comparaison n’est jamais raison, surtout quand celle-ci détestable. Sur sa page Facebook, et également par mail, Maxence Henry, adjoint au maire d’Angers, a encouragé les musulmans « modérés », comparés aux « Allemands dans les années 30 » face à Hitler, à « choisir leur camp ». Pour l'élu aux personnes âgées de la ville, l'enjeu est de s'en prendre à « l’islam radical » qu’il qualifie de « nouveau fascisme contre lequel nous devons lutter ».

L’élu encarté au Parti chrétien démocrate persiste et signe. « Les musulmans modérés doivent dénoncer un islam radical qui n’est pas compatible avec la République. Et dire s’ils choisissent un islam modéré qui, lui, est compatible avec les valeurs de la République », rapporte Ouest France.

De quoi « l'islam modéré » est-il le nom ? Et si ces musulmans à qui l'injonction est faite de se « désolidariser » des extrémistes considèrent que le terrorisme est un mal qui touche les citoyens dans leur ensemble et qu'il n'a pas à être considéré comme islamique ? Une évidence sauf pour cet élu - et d'autres - qui considère que le « radicalisme » serait une affaire de « musulmans ». « A la base, c’est la même religion. Qui s’appuie sur le Coran, Mahomet... », se justifie-t-il.

Croyez-le ou non, ce choix doit être fait pour le bien des fidèles selon Maxence Henry. Pour lui, « cette distinction est urgence à faire, justement pour éviter les amalgames », estime-t-il. Il en fait pourtant pléthore. La comparaison entre islam et hitlérisme, avec les insinuations claires qu'elle implique, est déjà sources de dangereux amalgames.

En outre, si les Allemands ont en effet choisi de mettre Hitler au pouvoir en 1933, ce fut dans le cadre d’un vote, le fruit d'un (mauvais) choix politique d'un peuple à une époque donnée. L'Etat islamique a autoproclamé un califat que l'immense majorité des musulmans ne reconnaissent pas et dont les actions tuent une majorité d'entre eux. Décidément, les exemples ne sont jamais assez extrêmes pour parler des musulmans, tant qu’on peut se faire remarquer.

Lire aussi :
Angers : un élu démissionne avec fracas contre l'islamophobie en France
Angers : un rassemblement organisé contre l’islamophobie
S'excuser pour l'EI ? Les musulmans de France disent leur exaspération
Oui, les musulmans réprouvent largement « l'Etat islamique » et ses exactions




Loading