Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Agression mortelle à la mosquée d'Arras, indignation des musulmans

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 16 Mars 2012



L'émotion est vive au sein de la communauté musulmane d'Arras, dans le Pas-de-Calais. Un homme, entré peu avant 19h dans une mosquée de la ville, a tué un fidèle à coups de gourdin (massue) et en a grièvement blessé un autre vendredi 16 mars. L'homme tué était âgé de 73 ans. Le blessé grave a été hospitalisé. Son pronostic vital est engagé, selon plusieurs sources locales.

L'auteur présumé de cette agression, âgé de 32 ans, est un jeune musulman qui fréquentait la mosquée et aurait des « antécédents psychiatriques ». Le procureur de la République a évoqué « un acte plutôt causé par des troubles du comportement plutôt que par quelque autre motif que ce soit ».

Selon le président de la Fédération régionale de la Grande Mosquée de Paris Abdelkader Assouedj, l'auteur présumé de l'agression, qui avait déjà brûlé un tapis de prière il y a deux ans, « avait eu une attitude anormale pendant la prière et on lui avait demandé de ne plus revenir à la mosquée. »

Peu de temps après le drame, Claude Guéant a dénoncé l'« assassinat » de la victime et a fait part de sa « très grande émotion », « d'abord parce qu'il s'agit d'un acte d'une sauvagerie inouïe et ensuite parce qu'un assassinat dans un lieu de culte est particulièrement répugnant ». Le ministre de l'Intérieur a fait « part à toute la communauté musulmane d'Arras et plus généralement à la communauté musulmane de France de l'indignation du gouvernement ».

Le lieu de culte est actuellement fermé pour les besoins de l'enquête. Plus d'une centaine de personnes se sont retrouvées devant la mosquée et deux d'entre elles ont fait un malaise, rapporte La Voix du Nord. Une cellule psychologique a été mise en place.

Lire aussi :
Deux sites web anti-mosquée à Maubeuge en procès
Belgique : une marche blanche prévue le 18 mars en hommage à l'imam tué
Mosquée incendiée en Belgique : les musulmans choqués, l'EMB appelle au calme