Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Affaire Merah : le père de Mohamed porte plainte pour meurtre

Rédigé par La Rédaction | Lundi 11 Juin 2012



L’avocate algérienne du père de Mohamed Merah, Me Zahia Mokhtari, a déposé, lundi 11 juin, une plainte contre X à Paris pour « meurtre avec circonstances aggravantes ». « C'est une plainte contre X pour meurtre avec circonstances aggravantes visant dans les faits des gens ayant donné des ordres à la tête de la police nationale » lors de l'assaut le 22 mars à Toulouse, a détaillé ce lundi Me Isabelle Coutant-Peyre, qui assiste Me Zahia Mokhtari.

« 300-400 personnes surarmées et un type tout seul enfermé dans son appartement. Rien que ça suffit pour se poser des questions », a déclaré Me Coutant-Peyre.

L’avocate algérienne, arrivée vendredi 8 juin pour lancer la procédure judiciaire, a pour sa part souhaité « de la justice française ni plus ni moins que de dissiper le flou qui entoure cette affaire » et assure détenir des preuves vidéos qui « seront mises à disposition des autorités quand elles en feront la requête ».

Mohamed Benallel Merah, le père du tueur présumé de Montauban et Toulouse, a affirmé qu'il ne se rendrait en France « qu'une fois la date de l'audience fixée ».

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a chargé, début juin, la Direction générale de la police nationale (DGPN) et la Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI) d'une « étude très complète sur ce qui a dysfonctionné » dans l'affaire Merah car « nous sommes face à un échec: l'Etat n'a pas su ou pas pu protéger des Français ».

Les magistrats instruisant l'affaire ont également demandé, mercredi 6 juin, la déclassification de toutes les notes de renseignement relatives à Mohamed Merah afin de comprendre dans quelle mesure il faisait l'objet d'une surveillance des services de renseignements auxquels il aurait finalement échappé avant les tueries en mars.

Lire aussi :
Affaire Merah : le père d'une victime porte plainte contre Sarkozy
Mohamed Merah enterré à Toulouse
Mohamed Merah, un « indic » des renseignements français ?
Pour l'avocate de Merah père, le fils travaillait pour les renseignements français