Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Abouida, 39 ans : « Je suis très nerveux et cela me fait mal »

Rédigé par Lalla Chams en Nour | Samedi 27 Avril 2013



« J’ai un peu honte de vous écrire car, dans ma famille, on m’a toujours dit qu’on ne devait pas parler de son intimité à des personnes étrangères.

Mais j’ai besoin d’aide : je suis très nerveux, impossible de dominer mes nerfs quand quelqu’un me manque de respect ou me soutient que j’ai tort, alors que j’ai raison.

Quand je sais que j’ai tort, je sais m’excuser, pas de souci. Mais je fais du mal autour de moi, je sème la terreur et ce n’est pas cela que je cherche.

Cela me fait mal à moi aussi : je me déteste aussitôt après, mais c’est plus fort que moi. Comment m’en sortir ? » Abouida

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Je comprends votre peine : rien de pire que ces pulsions qui montent en soi, malgré soi, et qu’on ne parvient pas à refréner. C’est le sens même du mot jihâd, c’est l’effort que chacun doit faire pour ne pas se laisser dominer par ses instincts.

Violence, volonté de domination, envie, jalousie, mépris de l’autre… toutes ces pulsions sont d’abord à reconnaître, à discerner en soi, puis à combattre.

Pour que ce combat soit efficace, il faut parfois accepter de faire une démarche avec un tiers, un professionnel qui pourra vous aider à comprendre les causes de cette violence intérieure. Il saura garder le secret et jamais ne vous jugera.

Cette violence cache forcément une souffrance refoulée. À vous de mener l’enquête pour vous en libérer.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Loading