Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Psycho

Zeyneb : « Dois-je continuer à vivre avec un homme sans réelle conviction religieuse ? »

Rédigé par Lalla Chams En Nour | Samedi 22 Février 2014 à 06:00

           


Salam alaykum. Cela fait maintenant un an et demi que je suis mariée à un homme converti à l’islam depuis deux ans. À l’époque de sa conversion, il m’a expliqué qu’il était convaincu par l’islam et que c’était du fond de son cœur qu’il se convertissait.

Aujourd’hui, il m’apprend qu’il n’est pas totalement convaincu par l’islam, il trouve que cette religion est bien trop sévère à l’égard des femmes en particulier. Il me dit croire au Prophète (SAWS) mais en même temps me dit que toutes les religions se valent.

Son fils de 9 ans (né d’une précédente union) ne croit pas en Dieu et cela ne choque pas mon mari. De plus, si demain mon mari et moi étions amenés à nous séparer, il m’a confirmé qu’il abandonnerait l’islam.

Je ne sais pas quoi faire, dois-je continuer de vivre avec lui sachant que sa foi n’est pas forcément là ou dois-je divorcer car mon couple n’est pas religieusement valable ?

Il participe à de nombreuses discussions sur la religion, avec moi ou avec ma famille ou encore avec les frères de la mosquée, mais cela ne change pas son point de vue. Merci d’avance pour votre aide.

PS : Je suis enceinte de notre premier enfant.

Lalla Chams En Nour, psychanalyste

Chère Zeyneb,

Souvenez-vous, Dieu choisit qui Il veut. La foi est une grâce qu’Il nous accorde, mais souvenez-vous aussi qu’Il est miséricordieux et qu’un repenti sincère sera toujours accueilli… Est-ce vraiment à vous de juger le degré de sincérité et de foi de votre conjoint ? Est-ce à vous de juger un enfant de 9 ans qui semble ne pas avoir la foi ?

Pour l’instant, vous ne semblez pas être « amenés à vous séparer », comme vous dites. Alors, si votre couple fonctionne, que vous êtes enceinte, pourquoi allez-vous vous torturer avec un futur fondé sur de simples fantasmes ?

Pour l’instant, votre mari se cherche, c’est bien légitime : l’islam est une expérience, un cheminement, laissez-lui le temps de comprendre, d’intégrer le sens de son engagement.

Quant à ses propos sur les religions…Si Dieu, le Tout-Puissant, a créé la diversité parmi les hommes, ce n’est pas un hasard et, à ce titre, pourquoi ne pas reconnaître que tous les chemins vers Lui se valent ?

Plutôt que de le craindre, parlez avec lui, témoignez de votre foi, de vos convictions profondes, pas de la bienséance fondée sur de simples codes sociaux, parfois dépassés sinon fondés sur des préjugés.

Essayez de le comprendre, de confronter vos points de vue. Relisez ensemble des textes qui vous inspirent et renforcent votre foi et discutez-en. Regardez, par exemple, du côté d’Éva de Vitray-Meyerovitch (La Prière en islam, Éd. Albin Michel, coll. « Spiritualités vivantes, 2003). Elle y démontre le sens des cinq piliers, et il est important de pratiquer en comprenant ce que l’on fait.

Il y a tant de façons de vivre l’islam ! Si vous le faites avec cœur, ce sera pour votre mari le meilleur des exemples possibles.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par palestine30 le 23/02/2014 01:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salem alikoum ma soeur je veux que le bien pour toi y a un hadith qui dit ce que tu aime pour toi aime le pour les autres. le rappel fait profité un croyants . je te laisse mon numéro de téléphone cé le 0627832162 si ta besoin de parle et aussi de connaitre une ou plusieurs question tu peux m'appeller y a pas de souci. je suis une soeur tu peux me faire sonner et moi je peux te rappel j'ai appel illimité. la journée je travaille vme tu peux mappel le soir ou les week end y a pas de souci avec plaisir ma soeur.

2.Posté par Marianne le 23/02/2014 05:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam 'alaykum,

La question ne semble pas vraiment appropriée pour un psychologue... Zeyneb demande si elle pourrait continuer de vivre avec un homme qui semble avoir perdu un peu de ses convictions religieuses. Le mieux aurait été de poser la question à un mufti, qui va directement trancher ce problème en allant voir sa source. Il ne faut pas fermer les yeux et laisser passer; c'est grave si le mari dit à sa femme qu'il délaisserait la religion si ce n'était que pour elle... Il faut tenter de voir ce qui le fait hésiter, afin qu'il retrouve la sérénité de la foi et qu'il cesse de douter.

La solution n'est pas de fermer les yeux sur ce problème. Il peut en être très malheureux, par exemple. Il a peut-être besoin d'un coup de main supplémentaire. Il faut que sa femme s'instruit sur sa religion et tente de répondre à ses arguments, si elle y tient aussi. La séparation reste évidemment un dernier recours si aucune solution n'est plus possible. Car une femme ne peut pas rester avec un homme qui réitère de tels propos et dont la foi est vacillante, comme il est dit dans le Quraan al-Karim sur la femme musulmane qui ne peut épouser un homme non-musulman.

Plusieurs fatwa ont déjà été publiées à ce sujet, ainsi que des articles. Il n'est pas difficile de les trouver sur internet ou alors de poser la question à un savant.

Wa Allahu a'lamu

3.Posté par AsOne le 24/02/2014 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans l'islam il faut savoir quel que chose, s'il juge comme tu la dit, que l'islam est trop sévère a partir de la il viens d'apostasié vue qu'il n'accepte pas les lois d'Allah, donc celui qui n'accepte pas les lois d'Allah n'est pas musulmans, de plus ma sœur, ta pas de temps a perdre a remettre quelqu'un dans le droit chemin, c'est Allah qui guide pas toi, donc perd pas ton temps et divorce et trouve toi un musulman pieux

4.Posté par Yvy le 27/02/2014 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Il me semble qu'il y a un grand absent dans ce témoignage comme dans les commentaires : l'amour. La vraie question est : aimez-vous cet homme que vous avez épousé et dont vous portez l'enfant ?

Pour le reste, le propre des êtres humains est d'être perfectibles. Mais, à tout prendre, je pense qu'il vaut mieux être avec un homme qui doute mais que l'on aime, plutôt que d'être mariée sans amour à un homme pieux.

5.Posté par dem1973 le 06/03/2014 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est parfaitement clair : Monsieur s'est converti à l'Islam par amour pour vous ! C'est le plus beau cadeau qu'on puisse faire à une femme ! Ne le laissez pas partir, vous pourriez le regretter.

6.Posté par SKAPE le 08/03/2014 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons tous eu des exigences lors du choix de notre conjoint pour le mariage.
Chacun les "hiérarchises" comme bon lui semble, et les priorise selon leurs importance.
Certain(e)s priorise la filiation, le physique ou le statut social.
D'autres priorisent la foi c-à-dire de veiller à ce que la personne avec qui on se marie aspire à vivre avec cette seule préoccupation qui est de constituer une cellule familiale qui gravite autour de la foi en Dieu. En espérant que l'histoire de Zeyneb pourrait servir de petit rappel au futur époux, qui malheureusement se marie de nos jours sans être regardant sur les convictions religieuses, et ne s'y intéresse que lorsque la maison brûle...

7.Posté par SKAPE le 08/03/2014 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aussi autre chose :
Soubhanalah
Comment égarer quelqu'un qui souhaite sortir de l'égarement...
Cette affaire est grave et doit être traité par un 'Alim
La psychanalyste doit l'orienter vers ce genre de personne pour ce problème et non pas de lui fabriquer une réponse bidon.

8.Posté par Oum Yasmina le 11/03/2014 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salamou alaikoum,
Ceci n'est pas une question à poser à une psychanalyste qui n'a sûrement pas les compétences religieuses pour y répondre mais à un SAVANT. Chacun son rôle! Cohabiter avec quelqu'un qui n'a pas la foi est grave en Islam: Sourate AL Baqara "221. Et n’épousez pas les femmes associatrices(86) tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d’épouses aux associateurs tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu’Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au pardon Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu’ils se souviennent!"

Cependant, un savant saura trancher en fonction de tous les éléments que vous lui exposerez et je pense qu'il parlera également à votre mari. Nous n'avons pas ici la compétence ni le droit de sortir une personne de l'Islam.
Qu'Allah vous facilite
Wa salam

9.Posté par ranawaki le 20/03/2014 07:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DIEU A BON DOS...JE DIRAIS MEME UN DOS BIEN SOLIDE..ON LUI FAIT DIRE CE QU'IL N'A JAMAIS DIT...ON LE PROTEGE DES MECREANTS , ON FAIT MEME LA GUERRE A CAUSE DE LUI..MAIS DIEU N'EST PAS UN IMPUISSANT ..OUI C'EST VRAI LA PRATIQUE DE L'ISLAM EST SYNONYME DE PUNITION, ET PUIS IL FAUT LE DIRE CE N'EST GUERE LA MEILLEURE DES RELIGIONS..

10.Posté par Stephan Pain le 24/03/2014 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam aleykoum.

Madame Lalla Chams en Nour, lorsque l'on se permet de donner des conseils à des croyants sur des sites communautaires, en évoquant des passages du Coran et en conseillant des lectures, le minimum est de lire et de comprendre les messages.
Visiblement cette personne n'est pas en train de s'adresser à une rédactrice d'un magazine féminin mais bien à un média islamique et son sujet de préoccupation est de rester fermement accroché au câble d'Allah.
Personne ne se convertit par amour pour une autre personne. Cela n'existe pas. Seul l'amour d'Allah compte et prime au dessus de tout amour terrestre. Ceux qui prétendent le contraire ou ne l'ont pas bien compris doivent sérieusement remettre en question leur foi. Je rappelle que tout musulman a une obligation d'acquisition des connaissances. Ici, je ne vois qu'hypocrisie.
Vers qui serez-vous ramenés? Vers Allah. Nul autre.
Non, toutes les religions ne se valent pas. Il n'y a pas plusieurs chemins. Ceci est un mensonge grossier. Il est très grave de dire pareille chose et se prétendre musulman pratiquant.

La situation de grossesse est triste et témoigne du refus de voir des signes qu'Allah a certainement du mettre devant les yeux de cette personne et qui les a ignorés. A présent, ce qui est en jeu est l'éducation de ce futur enfant qui doit se faire dans le chemin d'Allah pour son plus grand bien. Si les conditions ne sont pas réunies, à savoir que l'un des deux parents est dans le doute et envisage d'apostasier, tout doi...  

11.Posté par Abdel le 08/04/2014 22:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A ceux qui pensent que la réponse n'est que divine il faut aussi rappeler que nous sommes sur un rapport humain ,même si la réponse est ici conditionné au message divin par l'appartenance religieuse (islam), il n'en reste pas moins qu'on est dans une situation où c'est la meilleure solution qui se doit d’être mise en avant.
Dieu dans ses messages cherche à ce que nous (croyants ) soyons dans un processus de quête de respect et de bonheur.Le but du conseil c'est pas d'etre le plus "croyant" dans sa réponse mais le plus pertinent.
Pour ton cas, je pense que c'est avant tout une crise de foi (ça arrive) l’intérêt c'est de savoir pourquoi? ET DE DIALOGUER on a tous une vision de la religion , il dit croire au message divin mais peut être que c'est l'approche que vous en avez faite ou votre entourage qui l'a gêné.Son fils n'est pas croyant ca le regarde, il est libre , il ne l'est pas c'est dommage mais l'important c'est que tous les choix que vous faites soient conduis dans le respect de chacun et de vos valeurs.
En gros si vous vous aimez et que vous arrivez à parler tout pourra s'arranger.

Conseil: demande lui ce qu'il croit dans l'Islam, ce qu'il ne comprend pas mais ne te braques pas !!! il ne sera jamais dans ton ideal

12.Posté par muslim44 le 23/04/2014 01:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam ma soeur
j'ai la même problème que toi
ma femme dit quelle crois au méme dieu que moi et que jesus n'est pas dieu c'est un prophete qui a éte mort et ressusciter selon ce que dit la religion chretienne en méme temps elle dit quelle crois a la religions musulmanes et évangéliques chrétiennes