Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Sur le vif

Violences policières : le monde du sport américain lance un mouvement de boycott historique

Rédigé par | Jeudi 27 Août 2020 à 19:25

           


Violences policières : le monde du sport américain lance un mouvement de boycott historique
« On exige le changement ! On en a marre. » C’est ce qu’a posté sur son compte Twitter Lebron James, le célèbre joueur des Lakers de Los Angeles jeudi 27 août. A l’origine de cette colère, une nouvelle affaire de violence policière qui a eu lieu dimanche 23 août à Kenosha, dans le Wisconsin. Jacob Blake, un jeune homme noir de 29 ans, a reçu sept balles dans le dos tirées à bout portant par un policier blanc. Il serait aujourd'hui paralysé selon sa famille. La scène, qui a été filmée par un témoin et postée sur les réseaux sociaux, est vite devenue virale. Une vidéo que Saphirnews choisit de ne pas diffuser.

Ce drame intervient trois mois après la mort de George Floyd, décédé sous les coups de la police américaine à Minneapolis le 25 mai dernier. Un drame de trop pour de nombreux sportifs, qui ont décidé de boycotter toutes les compétitions en cours. Le coup d’envoi de cette protestation massive et inédite a été donné par les basketteurs de Milwaukee. Ils ont refusé de se présenter sur le terrain pour disputer le match de leur premier tour des play-offs contre Orlando.

Les propriétaires des Bucks de Milwaukee ont apporté leur soutien aux joueurs en affirmant dans un tweet partagé sur le compte de l’équipe que « la seule manière d’apporter un changement était de mettre en lumière les injustices raciales ». Ce refus a contraint la NBA à reporter les rencontres Houston-Oklahoma City et Los Angeles Lakers-Portland prévu mercredi 16 août faute de participants. Les joueurs de Los Angeles Lakers et des Los Angeles Clippers ont, en outre, voté l’abandon de la saison de NBA.

Les sportives ont, elle aussi, interrompu leur participation à divers événements. Les championnats féminins de basket, de baseball et de football sont à l’arrêt à cause du boycott.

La tenniswoman Naomi Osaka a, elle, refusé de disputer la demi-finale du tournoi de Cincinnati, obligeant les organisateurs à décaler tous les matchs prévus. « Avant d’être une athlète, je suis une femme noire (…) et en tant que femme noire, j’ai le sentiment qu’il y a plus des sujets qui mérite une attention immédiate, plutôt que de me regarder jouer au tennis », a-t-elle posté sur son compte Twitter.

Avant que les sportifs ne se joignent au soulèvement, plusieurs manifestations se sont déroulées à travers le pays après l'affaire Jacob Blake. C’est en marge de l’une d’entre elles que deux hommes ont été tués par balle dans la nuit de mardi à mercredi à Kenosha. Le principal suspect, un jeune homme blanc de 17 ans, proche des mouvements d’extrême droite, a été arrêté mercredi 26 août.

Une enquête a été ouverte pour faire toute la lumière sur l’interpellation de Jacob Blake. A ce stade, les deux policiers mis en cause ont été suspendus.

Lire aussi :
« Réveillons-nous » : le vibrant appel d’Omar Sy contre les violences policières en France