Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Violences en Egypte : l'urgence du dialogue interconfessionnel

Rédigé par La Rédaction | Lundi 10 Octobre 2011



La nation égyptienne serait « en danger », selon le Premier ministre Essam Charaf à la suite d'une manifestation violente qui a opposé forces de l’ordre et Coptes, dimanche 9 octobre au Caire. Les manifestants voulaient protester contre l’incendie d’une église copte dans la région d’Assouan vendredi 7 octobre.

24 personnes ont trouvé la mort dans les manifestations et plusieurs corps présentaient des blessures par balles, a constaté sur place un journaliste de l’AFP. Les raisons qui ont entrainé cet excès de violence restent confuses et sur Twitter, certains parlent de « voyous » venus perturbés le rassemblement.

Le grand imam Ahmed Al-Tayeb, grand imam d'Al-Azhar, la plus haute institution de l'islam sunnite, a appelé à un dialogue d’urgence avec la communauté copte afin de « contenir la crise » et aurait déjà pris contact avec le patriarche copte Chenouda III. Selon un journaliste de l’AFP, des musulmans égyptiens ont manifesté dimanche en fin de soirée au cri de « musulman, chrétien, une seule main » afin de mettre fin aux violences qui ont endeuillé la journée.

Lire aussi :
Noël copte : le curé de l’église refuse la délégation musulmane
Des musulmans au secours d’une église copte du Caire
Attentat en Égypte : les condamnations unanimes des musulmans
Pays-Bas : des églises coptes surveillées par des musulmans




Loading