Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Viande de cheval : du faux halal déjà vendu

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 14 Février 2013



Chaque jour, on en apprend un peu plus sur le scandale de la viande de cheval. Après la Roumanie, les yeux se tournent à présent vers les Pays-Bas. Un homme d’affaires néerlandais, Jan Fasen, est, en effet, suspecté d’être derrière cette fraude européenne.

Dirigeant d’une société chypriote, il a servi d’intermédiaire entre les deux abattoirs roumains et la firme française Spanghero qui a approvisionné la société Comigel, fabricant de plats pour la marque Findus et des marques de distributeur.

L’homme n’en est pas à son coup d’essai. En effet, Paris Match révèle qu’en janvier 2012 il a déjà été condamné par le tribunal de Breda, aux Pays-Bas, à un an de prison, dont neuf mois fermes, pour avoir vendu de la fausse viande halal à des grossistes français.

Il prétendait vendre de la viande de bœuf halal d’origine allemande ou hollandaise, alors qu’il s’agissait en fait de viande de cheval en provenance du Mexique, du Brésil ou du Canada.

Paris Match, qui a consulté le jugement, indique que les faits se sont déroulés de septembre 2007 à juin 2009. Le fournisseur a abusé de plusieurs clients, dont une société belge et deux sociétés françaises (leurs noms n’ont pas été divulgués). Il s’y est pris en falsifiant des factures, des formulaires de traçabilité et des certificats halal.

Les consommateurs musulmans n’ont pas été épargnés par ce fraudeur qui a visiblement la malfaisante manie de vendre de la viande chevaline. Mais à l’époque, cette affaire de faux halal n’a pas été ébruitée en France.

Après ces révélations, le Conseil français du culte musulman (CFCM) exprime sa « stupeur » dans un communiqué, jeudi 14 février. « Le CFCM s'étonne et déplore que ces faits n'aient pas été portés à la connaissance des consommateurs à l'époque et demande par conséquent aux autorités compétentes de divulguer les noms des industriels qui seraient impliqués dans ce scandale », écrit son président, Mohammed Moussaoui, qui ajoute que « le CFCM entame dès aujourd'hui les démarches nécessaires pour que cette demande puisse aboutir rapidement ».

Lire aussi :
Des lasagnes non halal au cheval : un scandale européen
Faux-halal : Nestlé cesse sa production de Knacki halal
Les dessous du halal : Herta, porc détecté, production arrêtée
Pays-Bas : l’interdiction de l’abattage rituel votée
Faux halal : McDonald's condamné à payer les musulmans américains