Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une école musulmane fermée après des accusations d’extrémisme

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 4 Octobre 2013



Al-Madinah, une école musulmane située à Derby, dans le centre de l’Angleterre, a fermé ses portes après avoir été inspectée durant deux jours, mardi 1er et mercredi 2 octobre, par l'Ofsted, un organisme chargé de l'inspection des écoles du pays.

Cette inspection faisait suite aux révélations qui ont éclaté dans la presse britannique ces dernières semaines. Elles mettent en lumière les règles très strictes appliquées dans l’école offrant un enseignement primaire et secondaire. Les filles étaient notamment placées au fond de la classe derrière les garçons et le personnel féminin non musulman était contraint de porter le voile. On apprend également que les chansons et contes de fée étaient interdits car jugés « non islamiques ».

Toutes ces révélations ont poussé le département de l’éducation a demandé à l’Ofsted de procéder à une enquête dans l’école, qui accueille environ 200 élèves. Dès la fin du premier jour d’inspection, le principal d’Al-Madinah, Stuart Wilson, décidait alors de fermer l’établissement. Sur le site web de l’école, il évoque des raisons de « santé et sécurité » qui l’ont poussé à la fermeture temporaire de l’école. Le journal The Derby Telegraph, qui avait notamment révélé les pratiques de l’école, pense surtout que le rapport final de l’Ofsted sera « accablant ».

« Nous cherchons à inculquer à nos élèves les principes universels fondamentaux d'égalité, de justice, de paix, de tolérance et de respect pour toutes les personnes », peut-on lire sur le site d’Al-Madinah. L'école avait ouvert ses portes en septembre 2012. L’établissement fait partie des « free schools », des écoles financées par l’Etat mais administrées par des associations ou des parents libres.

Lire aussi :
Soupçons d'agressions sexuelles dans une école musulmane britannique
Grande-Bretagne : la première école musulmane gratuite en 2012
GB : des soldats musulmans dans les écoles contre l'islamophobie
Londres : les étudiants musulmans privés de salles de prière