Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un gouvernement d’union nationale formé en Palestine

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 24 Avril 2014



Un accord sur la formation d’un gouvernement d’union nationale « d’ici à cinq semaines » a été conclu entre le Hamas et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 avril. Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne et chef du Fatah, devrait prendre la tête du futur gouvernement.

Les deux factions rivales, l’une au pouvoir en Cisjordanie (Fatah), l’autre à Gaza (Hamas), en conflit depuis 2007, souhaitent désormais retrouver l'unité, alors que les négociations entre Israël et la Palestine, au point mort, expirent le 29 avril.

La réaction d’Israël a été immédiate : l’Etat hébreu a accusé Mahmoud Abbas d’avoir choisi « le Hamas et non la paix » et a annulé une session de négociations prévue pour mercredi 23 avril. Le même jour, l’aviation israélienne a effectué une frappe sur le nord de la bande de Gaza.

Le président de l’OLP a assuré qu’il n’existait « aucune incompatibilité entre la réconciliation et les négociations » avec Israël. L’accord intervient alors que la situation s’est très nettement dégradée entre Israël et la Palestine et que la décision de M. Abbas de poursuivre à tout prix les négociations sans lendemain est très critiquée parmi les Palestiniens.

Désormais, Israël devrait se saisir de l'occasion pour rompre ses relations avec Ramallah et durcir sa politique répressive à l'égard des Palestiniens. Récemment, le gouvernement israélien a sanctionné l'AP pour avoir adhéré aux conventions de Genève.

Un précédent accord de réconciliation entre le Hamas et l’OLP avait été signé le 4 mai 2011 sous l’égide de l’Egypte, mais il n’avait jamais été mis en application.

Lire aussi :
La Palestine adhère aux conventions de Genève, Israël la sanctionne
Les trois défis du gouvernement d’union nationale en Palestine
Palestine : l’impératif de traduire Israël devant la justice internationale
Le statut d’Etat observateur à l’ONU accordé à la Palestine