Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un député PS finance la future mosquée de Bordeaux

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 12 Avril 2013



Vincent Feltesse, le président de la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB), a décidé de verser 50 000 € à la Fédération des musulmans de Gironde, qui porte le projet de construction de la Grande Mosquée de Bordeaux.

Cet argent alloué par ce député socialiste, probable candidat aux municipales de 2014, provient de sa réserve parlementaire, une somme inscrite au budget de l’Etat à destination des parlementaires qui choisissent de la redistribuer comme ils l’entendent. Pour l’année, cette somme s’élève à 130 000 euros.

M. Feltesse a choisi d’en verser une partie au Planning familial (20 000 €), à la banque alimentaire (24 000 €), à l’association cultuelle Israélite de la Gironde (10 000 €), et à un centre d’animation bordelais pour l’achat d’un minibus (26 000 €). Et le député a donc également fait le choix d'offrir la somme la plus importante de sa réserve à la Fédération des musulmans de Gironde pour son projet de grand centre cultuel et culturel.

En allouant 50 000 € à l’association musulmane, il souhaite aider à construire « un cadre pour l’islam de France », déclare-t-il à Sud Ouest jeudi 11 avril. Mais en soutenant financièrement un lieu de culte, de surcroît musulman, M. Feltesse, qui tient à rappeler qu’il est « profondément laïc », pourrait s’attirer les foudres de certains de ses camarades politiques.

« Nous sommes dans une situation particulière. Depuis 1905, la loi pose la séparation des églises et de l’État. Dans le même temps, les communes assument l’entretien des églises. Par ailleurs, la religion musulmane a récemment progressé sur le territoire. Aujourd’hui, nous nous trouvons dans un entre-deux absolument pas satisfaisant : cette religion est très présente, avec 4 à 6 millions de musulmans en France, sans organisation particulière et sans lieux adaptés, notamment à Bordeaux. Et justement à Bordeaux, il y a un gros travail, autour de l’imam Oubrou, sur l’articulation de l’islam et des valeurs républicaines, c’est une démarche à laquelle je suis sensible », explique-t-il.

Il apprécie, par ailleurs, la dimension culturelle de ce futur centre où l’espace cultuel n’occupera que 20 % du bâtiment, qui abritera une bibliothèque, des salles de réunion ou encore un amphithéâtre.

Le coût total de la future Grande Mosquée de Bordeaux est estimé entre 15 à 20 millions d’euros, ce qui fait dire au député que son aide de 50 000 euros est « symbolique » mais « peut contribuer à débloquer les choses ».

Pour la Fédération des musulmans de Gironde, c’est un coup de pouce indéniable quant on connait les difficultés auxquelles se heurtent les associations cultuelles pour le financement des mosquées en France. Au-delà de ce don, le soutien moral du député est fortement apprécié.

Lire aussi :
Bordeaux : l'AMG reste aux mains des proches de Tareq Oubrou
Tareq Oubrou, un savant moderne en lumière
Tareq Oubrou, un imam dans tous ses états
Islam, homosexualité et homophobie, vus par Tareq Oubrou
Tareq Oubrou promu chevalier de la Légion d’honneur