Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

USA : de la peur à la stupéfaction, les musulmans choqués par l'identité du serial killer d'Albuquerque

Rédigé par Lionel Lemonier | Vendredi 12 Août 2022 à 16:30

           


USA : de la peur à la stupéfaction, les musulmans choqués par l'identité du serial killer d'Albuquerque
Le 6 août, la police d’Albuquerque, dans l’Etat du Nouveau-Mexique, annonçait un lien probable entre les meurtres récents de trois personnes de confession musulmane et celui d’une quatrième survenue en novembre 2021. L’annonce avait suscité une réelle inquiétude dans les communautés musulmanes des États-Unis, qui craignaient la présence d'un tueur en série motivé par la haine des musulmans. Ce sentiment a fait place à l’incompréhension et à une grande tristesse à la révélation que le meurtrier était lui-même un musulman originaire d’Afghanistan. Mohamed Syed, 51 ans, a été arrêté lundi 8 août lors d’un contrôle routier mis en place à quelque 160 kilomètres de chez lui.

L’immigré afghan, présent sur le sol américain depuis cinq ans, a nié tout lien avec les meurtres qui ont choqué la ville et sa petite communauté musulmane. Il a expliqué aux policiers avoir été tellement perturbé par les meurtres qu’il se rendait à Houston pour trouver un nouveau logement pour sa famille qui compte six enfants. Mais les enquêteurs ont affirmé être en possession de preuves flagrantes qui prouvait sa culpabilité pour au moins deux meurtres dont il a été inculpé.

Les munitions retrouvées dans le véhicule de Mohamed Syed correspondent en effet au calibre de l’arme utilisée contre deux victimes. Les balles retrouvées sur les lieux des crimes correspondent aux armes retrouvées dans la voiture et le logement familial. Il reste cependant encore à découvrir le motif de ces meurtres commis lors d’embuscades, le premier en novembre 2021 et les trois suivants entre juillet et début août 2022.

Des crimes motivés par la haine religieuse ?

Parmi les plus de 200 informations reçues par les enquêteurs, l’une provenait de la communauté musulmane elle-même et indiquait que Mohamed Syed connaissait des victimes et qu’un « conflit interpersonnel » pourrait être à l'origine des crimes. L'homme d'obédience sunnite, qui déjà eu affaire à la police pour des faits de violence domestique, n'avait pas digéré le mariage de sa fille en 2018 avec un chiite. Or ce dernier était ami avec deux des hommes tués. La piste d'un crime de haine à caractère religieux reste toutefois encore à confirmer par la police car au moins une des victimes serait sunnite.

La révélation de l’arrestation de Mohamed Syed a plongé les musulmans d’Albuquerque dans le désarroi. Samia Assed, membre du Centre islamique du Nouveau-Mexique, s'est déclarée choquée par les révélations mais refuse que ces crimes haineux soient « utilisés d’une quelconque façon pour diviser sa communauté ». Salim Ansari, le président de l’association afghane du Nouveau-Mexique, a déclaré auprès de l'agence AP qu’il s’était senti soulagé de savoir le meurtrier arrêté, mais s'est dit également interloqué à l’annonce de l’arrestation, car il connaissait Mohamed Syed, rencontré lors de différents événements.

Lire aussi :
États-Unis : une enquête sur de possibles meurtres en série visant les musulmans