Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Turquie : le port du voile autorisé au collège et au lycée

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 24 Septembre 2014



Turquie : le port du voile autorisé au collège et au lycée
Le port du voile est à présent autorisé dans l’enseignement secondaire en Turquie. Le porte-parole du gouvernement Bülent Arinç a annoncé, lundi 22 septembre, la fin de l’interdiction du port du foulard pour permettre aux « lycéennes de se voiler ».

« Tout le monde peut vivre sa vie comme bon lui semble (...). Nous avons décidé d'avancer vers une approche plus libérale dans l'enseignement au sujet d'un problème suscitant des inquiétudes depuis longtemps », a commenté dans la soirée le Premier ministre Ahmet Davutoglu sur la chaîne privée turque NTV. Le lendemain, le ministre de l'Education nationale Nabi Avci a précisé que les collégiennes étaient également autorisées à porter le voile.

L’exécutif explique que cette avancée va dans le sens des libertés. C'est effectivement une bonne nouvelle pour les élèves qui désirent porter le voile. « Le gouvernement du Parti de la justice et du développement (AKP) a élargi les libertés dans tous les domaines et cette mesure s'inscrit dans cette voie », a argumenté le Premier ministre.

« Lorsque nous avons levé l'interdiction de porter le voile dans la fonction publique, il n'y a pas eu de conflit », a rappelé M. Davutoglu réfutant les accusations d'intervention du régime dans « le mode de vie » des Turcs. Dans ce pays laïc, l’AKP au pouvoir depuis 2002 a autorisé le port du voile dans les universités en 2010, puis pour les avocates, les fonctionnaires et les députées en 2013.

Une levée d'interdiction critiquée

La dernière levée d’interdiction est très mal accueillie par l’opposition. Engin Altay, un dirigeant du parti pro-laïc républicain du peuple (CHP) a fustigé un changement « idéologique et non pédagogique » et annoncé son intention de saisir la Cour constitutionnelle pour obtenir son annulation. Des syndicats d’enseignants ont également protesté contre l’autorisation du port du voile dans les établissements secondaires. « La société est entraînée vers le Moyen-âge par une exploitation de la religion », a ainsi jugé Kamuran Karaca, président du syndicat Egitim-Sen.

Dans ce pays musulman, la visibilité de la religion ne plaît pas à tout le monde. Mais en choisissant d’élire à la présidence Recep Tayyip Erdogan, ancien premier ministre et fondateur de l’AKP, les Turcs ont majoritairement opté pour poursuivre dans une voie, où la laïcité ne nie pas la religion.

Lire aussi :
Turquie : le voile fait son entrée au Parlement
Turquie : le voile autorisé pour les fonctionnaires
Turquie : les avocates autorisées à porter le voile
Erdogan, officiellement président de la Turquie
Turquie : l'élection d'Erdogan à la présidence « consacre un nouvel "Etat AKP" »
Turquie : le printemps de révolte contre Erdogan





Loading