Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Tunisie : un député de l’opposition assassiné

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 25 Juillet 2013



La Tunisie entière est choquée. Un député de la circonscription de Sidi Bouzid élu à l'Assemblée nationale constituante (ANC) et membre de l'opposition de gauche, Mohamed Brahmi, a été assassiné par balles, jeudi 25 juillet, devant son domicile à Tunis.

Selon les premiers éléments de cette grave affaire politique, il a été touché par 11 balles. Il a été transporté à l’hôpital Mahmoud Materi, au nord de Tunis, mais n’a pas survécu à ses blessures.

Ce meurtre a été commis en ce 25 juillet, une fête nationale commémorant la proclamation de la République tunisienne en 1957 au lendemain de l'indépendance. Les réactions d'indignation pleuvent depuis l'annonce de cette nouvelle.

L'assassinat de Mohamed Brahmi intervient près de six mois après celui de Chokri Belaïd. Cette figure de l’opposition de gauche a aussi été assassiné par balle le 6 février devant son domicile. Son meurtre avait plongé la Tunisie dans une grave crise politique. Il n'a jusque là pas été élucidé.

Lire aussi :
La Tunisie à la reconquête d’un tourisme en perte de vitesse
Tunisie : condamnation confirmée pour Amina, la Femen
Le Grand Mufti de Tunisie s'insurge contre les fatwas radicales
Tunisie : la venue du président Marzouki en France sous tension
À propos du salafisme tunisien ou les impasses de la diabolisation
Tunisie : un leader de la gauche assassiné, le pays dans le chaos