Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Tunisie : pas de loi contre l’interdiction du niqab à la fac

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 11 Septembre 2013



A l’approche de la rentrée universitaire, Moncef Ben Salem, le ministre de l’Enseignement supérieur tunisien, donnait une conférence de presse mardi 10 septembre 2013, à Tunis.

Le ministre a annoncé toute une série de mesures. Parmi elles, le prolongement du droit à l’hébergement universitaire, qui passe de deux à trois ans, et l’octroi d’une indemnité de 30 dinars (environ 13,65 €) pour les étudiants contraints à un hébergement en dehors des foyers universitaires, soit une hausse de 50 % de leur bourse universitaire.

Par ailleurs, comme l’an dernier, le ministre a réaffirmé ne pas interdire le port du voile intégral « dans la mesure où l’interdiction n’est pas un objectif de la révolution de la dignité », rapporte la presse tunisienne. Il précise toutefois que les étudiantes portant le niqab devront se conformer à un contrôle d’identité à l’entrée des établissements universitaires, des salles de classe et des salles d’examen.

Mais pas question de légiférer pour son interdiction. « Cette question demeure du ressort des présidents des universités et doit être traitée au cas par cas au niveau de chaque faculté », a ajouté M. Ben Salem. Le ministère ne préfère pas se mouiller en laissant le soin à chaque responsable de faculté de statuer sur une question qui divise les Tunisiens.

En 2011, les partisans et les adversaires de l’autorisation du port du niqab s’étaient violemment affrontés après que deux étudiantes portant le niqab se sont vu refuser l’accès au cours.

Lire aussi :
Tunisie : un démenti sur le port du niqab à l'université
Tunisie : le niqab autorisé dans les universités