Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Trappes : prison requise pour le mari de la femme en niqab contrôlée

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 20 Septembre 2013



Trois mois de prison avec sursis et une amende de 1000 € ont été requis, vendredi 20 septembre, à l'encontre de Mickaël Khiri, accusé de s'être violemment interposé lors du contrôle policier de sa femme intégralement voilée en juillet dernier à Trappes, dans les Yvelines.

Le jeune homme de 21 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Versailles pour outrage et rébellion contre trois policiers, qui se sont constitués parties civiles. Un des policiers accuse Mickaël d’avoir tenté de l’étrangler. Celui-ci conteste toujours les faits qui lui sont reprochés.

Cette affaire avait débouché à des violentes échauffourées dans la ville durant quelques jours. L’avocat de Mickaël a cependant prévenu : le procès de son client « ne doit pas être celui des événements qui ont suivi et dont il n'est pour rien ». Un adolescent de 14 ans avait perdu un œil pour un tir présumé de flash-ball. Son cas a été pris en charge par un avocat membre de la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM).

Quant à Mickaël Khiri, la décision a été mise en délibéré au 8 novembre.

Lire aussi :
Trappes : le policier mis en cause par le couple musulman, « irréprochable » ?
Trappes : l'appel au calme lancé par la Grande Mosquée de Paris
Trappes : les habitants racontent leur vérité aux médias
Trappes : un « étrangleur de policier » libre pour David Douillet
Trappes : le mari accusé par la police s’exprime (vidéo)
Trappes : des propos racistes découverts sur un forum de policiers
Trappes : le défenseur des droits ouvre une enquête
Trappes : à l’origine des émeutes, une bavure policière dénoncée