Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Trappes : des députés UMP pour une enquête sur les « dérives communautaristes »

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 27 Septembre 2013



Après les violences survenues à Trappes en juillet dernier, à la suite du contrôle de police d’une femme intégralement voilée, le Front national avait sauté sur l’occasion pour lier ces événements à l’immigration.

Dans la même veine, des élus UMP étaient montés au créneau pour imputer ses violences au « communautarisme » des musulmans. Ces élus ne comptent pas s’arrêter là. Ainsi, 52 députés UMP ont signé une proposition d’enquête parlementaire « sur les dérives communautaristes ».

Parmi eux, l’ancien ministre Eric Woerth, deux membres fondateurs de la Droite populaire, l’aile droite de l’UMP, Lionel Luca et Thierry Mariani ainsi que David Douillet. Ce dernier avait qualifié d’« étrangleur de policier » le mari de la femme en niqab accusé d’avoir agressé un policier lors de son contrôle.

Dernièrement, trois mois de prison avec sursis et une amende de 1000 € ont été requis par la justice contre le jeune homme, qui conteste les faits qui lui sont reprochés. Son placement en garde à vue et celui de sa femme juste après le contrôle policier avait été le déclencheur de deux nuits de violences à Trappes.

Pour les parlementaires signataires de cette proposition d’enquête, « ces événements traduisent la volonté des intégristes islamistes d'imposer leur loi ». « Les policiers n'ont fait qu'appliquer la loi » mais « plus encore que les violences envers le service public de la police nationale, ces événements traduisent la volonté des intégristes islamistes d'imposer leur loi la charia en lieu et place des lois de la République », soulignent les députés.

« Cette proposition stérile n’appelle en rien au dialogue social et à l’apaisement, au contraire il illustre parfaitement bien cette volonté obsessionnelle d’éradiquer l’islam en faisant des musulmans un "problème", voire "le problème en France" », a réagi le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) sur son site. A l’approche des élections municipales, l’UMP est plus que décidé à chasser sur les terres du Front national.

Lire aussi :
Trappes : prison requise pour le mari de la femme en niqab contrôlée
Trappes : la faute au « communautarisme » pour la droite
Trappes : un « étrangleur de policier » libre pour David Douillet
Trappes : les habitants racontent leur vérité aux médias
Trappes : le mari accusé par la police s’exprime (vidéo)
Trappes : des propos racistes découverts sur un forum de policiers
Trappes : à l’origine des émeutes, une bavure policière dénoncée