Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Sur Al-Jazeera, un cardinal dénonce le « choc des ignorances » entre chrétiens et musulmans

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 15 Mars 2012



Le président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, le cardinal Jean-Louis Tauran, appelle à éviter le « choc des ignorances » entre musulmans et chrétiens au Moyen-Orient comme en Europe, dans une interview exceptionnelle accordée à Al-Jazeera, qui sera diffusée à partir du samedi 17 mars durant trois jours, et quatre fois par jour.

« Nous avons réussi à éviter le choc des civilisations, nous allons chercher à éviter le choc des ignorances », déclare le cardinal français, qui dénonce l'« analphabétisme religieux ». L'ancien ministre des Affaires étrangères de Jean Paul II fustige par ailleurs les violences dont font l’objet les chrétiens au Moyen-Orient, ces derniers se sentant « citoyens de seconde zone dans les pays où les musulmans sont la majorité ».

« Les chrétiens partagent le destin des peuples de la région. Et là où la paix n’existe pas, ils souffrent. Leur grande tentation est d’émigrer, parce que le processus de paix n’avance pas. Mais si les chrétiens quittent le Moyen-Orient, ce sera une tragédie, parce qu’ils quitteront la terre qui les a vus naître. Les chrétiens ont toujours vécu au Moyen-Orient. S’ils s’en vont, les Lieux Saints deviendront un musée et ce sera une catastrophe », fait-il savoir, déplorant au passage que des manuels scolaires « n’évoquent jamais les chrétiens comme tels mais comme des impies ».

Face à la montée de l’islamophobie en Europe, le cardinal constate une « peur de l'islam, mais elle est due à l'ignorance : quand tu parles avec des groupes de droite, tu découvres qu'ils n'ont jamais ouvert le Coran, jamais rencontré un musulman, il y a un grand effort à faire pour éduquer ».

Interrogé sur le Printemps arabe, le responsable du Vatican indique avec prudence : « ces aspirations, nées chez des jeunes en recherche de dignité, de liberté et de travail, sont bonnes et partagées, tant par les chrétiens que par les musulmans. Mais nous espérons que ce printemps conduira à l'été et non à l'hiver. Le Vatican n'a ni espoir ni crainte. Nous devons être sur le terrain et écouter les aspirations du peuple. »

L’interview, enregistré le 24 février à Rome, s'insère dans le cadre de l'émission « Talk to Al Jazeera ». C'est la première fois qu'un responsable du Vatican s'adresse au monde musulman par le biais d'un face-à-face télévisé. Al-Jazeera est la chaîne la plus diffusée du monde arabe. Le cardinal ne manquera pas d'être entendu par le plus grand nombre.

Lire aussi :
Une fatwa pour protéger les chrétiens du Moyen-Orient ?
Rétrospective 2011 : la ferveur de la rue arabe marque les esprits
Le dialogue islamo-chrétien pour déjouer la montée du radicalisme religieux ?
Dialogue islamo-chrétien : vers des positions communes ?