Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Suède : vers l’interdiction de cours de religion dans les écoles confessionnelles ?

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 21 Mars 2018 à 12:33

           


A six mois des élections législatives, le parti social-démocrate au pouvoir en Suède, a annoncé mi-mars qu’il souhaite l’interdiction des cours de religion dans les écoles confessionnelles sous contrat avec l'Etat.

Les sociaux-démocrates ont motivé ce projet de loi par la crainte de la propagation d’une « ségrégation scolaire » dans un pays qui a accueilli, depuis 2012, plus de 400 000 migrants. Pour Anna Ekström, ministre de l'Education, « ce sont les enseignants et les éducateurs qui doivent être responsables des écoles suédoises, pas les imams et les prêtres ».

Le sort de 71 écoles confessionnelles sous contrat en Suède, dont 59 chrétiens, onze musulmanes et une juive, se place désormais entre les mains des électeurs. Elles représentent 5 % des écoles sous contrat dans le pays.

Jusqu’à présent, le projet de loi n’a pas encore reçu le soutien de la majorité parlementaire, mais le ministre de l’Administration publique, Ardalan Shekarabi, un des principaux leaders du parti, s’est montré confiant, affirmant que le parti réussirait à convaincre l’électorat d'ici aux législatives du 9 septembre.

Le ministre a insisté sur le fait que ce projet de loi ne suggérait pas la fermeture des écoles confessionnelles. Il reste que le retrait probable des cours de religion ne manque pas d'être considéré, par les responsables des écoles visées et des organisations religieuses, comme une atteinte à la liberté de culte et d'enseignement.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Olive le 22/03/2018 01:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsque l'on apprend une langue étrangère ce serait aussi de la ségrégation!
Le terme ségrégation semble juste vouloir dire que si l'on choisit quelque chose qu'un autre n'aurait pas choisi c'est n'est plus apprendre mais c'est devenir une personne qui se met à part.
Et que donc on devrait tous apprendre les memes choses ou rien.
Qu'il existe plusieurs religions et que donc il ne faudrait en apprendre aucune.
J'ai l'impression que les gens sont prets à dire n'importe quoi pour faire bannir ce dont ils ne veulent pas.
J'ai lu un papier hier ou des individus expliquaient que les musulmans faisaient un séparatisme.
Le papier évoquait des réunions non mixtes en y voyant un danger de séparatisme islamiste.
C'est un peu le meme type de raisonnement. Des personnes qui se ressemblent, qui ont la meme identité voulant se réunir pour évoquer ce qu'ils sont est perçu comme étant une démarche sectaire.
Meme les partis politiques n'osent plus utiliser le mot parti, ils disent ma famille politique et plus mon parti politique. Comme si l'on pouvait etre partisan mais qu'il ne faille pas le dire.
C'est peut etre d'ailleurs probablement le contraire. Les politiques ne sont plus des idéologues mais n'osent pas le dire.
Quoiqu'il en soit il semble que de plus en plus il faille n'etre rien.
Je pense d'ailleurs que tout n'est pas à jeter dans cette idée.
En étant rien on peut prétendre etre n'importe quoi.
C'est surement le meilleur moyen de pouvoir etre ce que l'on veut.
Prenons l'exemple d'une...