Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Archives

Royal-Sarkozy, le face-à-face

| Mercredi 2 Mai 2007 à 11:04

           

Cela faisait douze ans. Douze ans que les Français n’avaient pas assisté à un duel télévisé entre les deux finalistes prétendants à la fonction suprême. Ce mercredi 2 mai 2007 aura donc lieu le débat télévisé qui opposera Ségolène Royal à Nicolas Sarkozy, débat animé par Arlette Chabot, directrice de l’information de France 2, et Patrick Poivre d’Arvor, présentateur vedette du 20h de TF1.



Royal-Sarkozy, le face-à-face
Arbitré par Patrick Poivre d’Arvor et Arlette Chabot, réalisé par Jérôme Revon et diffusé sur TF1 et France 2 à partir de 21 heures ce mercredi 2 mai 2007, le débat télévisuel du deuxième tour de la présidentielle opposera donc ce soir et pour deux heures Ségolène Royal à Nicolas Sarkozy. Pour la première fois de l’Histoire, le débat opposant les deux finalistes de la présidentielle verra se faire face un homme et une femme.

« Je n’ai pas besoin de me préparer, ça fait trente ans que je me prépare » a déclaré Nicolas Sarkozy hier, ajoutant qu'« il s'agira d'une journée comme les autres, avec un débat qu'il faut faire le mieux possible. […] J'exposerai mes différences avec Ségolène Royal tranquillement, sereinement ».

« Toute ma vie politique a été faite de débats, de dialogues, je n'en ai fui aucun. Je suis prête, par définition », a déclaré quant à elle lundi Ségolène Royal. « C'est important parce qu'on est chacun face à sa vérité et face aux millions de Français qui vont regarder. […] Pourquoi voulez-vous que je redoute quelque chose ? » a-t-elle ajouté. Le débat de ce soir est « attendu depuis douze ans » a pour sa part déclaré le compagnon de la candidate socialiste François Hollande.

Europe, économie, institutions, etc., les sujets du débat de ce soir, probablement suivi par près de 20 millions de téléspectateurs, opposera deux personnalités et deux tempéraments totalement différents. « Ça va être dur, très tendu », prévoit ainsi un proche de Nicolas Sarkozy.






Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par overdose! le 02/05/2007 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est fou comment ça "rend fou"!!!! Vivement que ça cesse... On en oublie son Dieu,sa prière, on en perd le nord, la boussole... STOP! BASTA! CA SUFFIT...
2 personnes du commun des mortels vont se crêper le chignon,pendant un moment, chacun bradant sa politique avec des paroles,des paroles, font 3 p'tits tours et puis vont!!!! et c'est l'évenement du siècle!!! Ah le le pouvoir des médias!!!

Juste un petit rappel pour nos frères etsoeurs musulmans, au cas où certains l'auraient oublié: :lors du vote sur la loi contre le "voile islamique, la loi du 15 mars 2004, la coalisation UMPS a bien fonctionné ils se sont bien solidarisés contre le smusulmans,se sont serrés la main,pour certains sabré ensemble le champagne,Raffarin ,1er ministre de l'époque a même téléphoné à Hollande pour le remercier de lui avoir prété "main forte"........!

2.Posté par jevote le 02/05/2007 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La politique de la France ne se fait pas pour les mosquées pas plus qu'elle ne
se fait pour les synagogues les églises les temples protestants ou boudistes

3.Posté par Said le 03/05/2007 02:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Jevote a raison, moi meme musulman je n'attend pas de traitemement de faveur de la part des candidat, si je ve pesé, je doit voté, comme tous français.

4.Posté par cyber_flic le 03/05/2007 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'hongrois est extrêmement dangereux même si l'autre n'est pas tellement mieux.
Nous sommes maintenant contraint de suivre la directive du "Moindre Mal". Notre devoir à tous est de préserver nos enfants contre la DICTATURE sarkozyste. Expulsons le avant qu'on en fasse les frais.

5.Posté par jevote le 03/05/2007 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cyber_flic

L'hongrois comme vous dites est né en France donc il et français au même titre
que tous les enfants d'immigrés nés en France de parents étrangers.

La différence est qu'il fait passer l'intérêt de son Pays avant ses convictions
religieuses

Je vous souhaite une dictature à la Sarkozy plutôt qu'une dictature à la Castro,
Boutefloka, Chavez, Kaddafi, Moubarak, à la Soudanaise, la talibane, etc...