Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Monde

Rencontre entre le pape et les ambassadeurs musulmans

| Mardi 26 Septembre 2006 à 00:22

           

Le pape Benoît XVI a reçu lundi les ambassadeurs des pays musulmans auprès du Saint-Siège pour dire "toute l'estime et le profond respect" qu'il porte à l'Islam et réitère sa volonté de dialoguer avec les leaders musulmans. Une audience pour tenter de mettre un point final à la polémique provoquée par le pape le 12 septembre sur l'Islam.



Le pape Benoît XVI
Le pape Benoît XVI

Le profond respect que je porte aux croyants musulmans

"Les circonstances qui ont suscité notre rencontre sont bien connues", a expliqué en français le pape, langue diplomatique du Vatican.

Le pape Benoît XVI a redit lundi son respect pour l'Islam devant les représentants de 21 pays musulmans, un délégué de la Ligue arabe et un représentant de la communauté musulmane italienne, reçus dans sa résidence d'été de Castel Gandolfo, près de Rome.

"Dans ce contexte particulier, je voudrais aujourd'hui redire toute l'estime et le profond respect que je porte aux croyants musulmans", a-t-il ajouté, déclarant vouloir poursuivre "l'oeuvre entreprise" par Jean Paul II en faveur du dialogue interreligieux.

Chrétiens et musulmans

Lors d'une courte allocution de cinq minutes, le pape a brièvement abordé la question de la religion et de la violence. Chrétiens et musulmans "doivent apprendre à travailler ensemble (...) pour se garder de toute forme d'intolérance et s'opposer à toute manifestation de violence".

Il a souligné la "nécessité vitale" du dialogue entre les religions. "Le dialogue interreligieux et interculturel entre chrétiens et musulmans ne peut se réduire à un choix passager", a-t-il souligné. "Il est en effet une nécessité vitale, dont dépend en grande partie notre avenir".

Le souverain pontife a également cité son prédécesseur Jean Paul II, en déclarant que "le respect et le dialogue requièrent la réciprocité dans tous les domaines, surtout en ce qui concerne les libertés fondamentales et plus particulièrement la liberté religieuse".

Un discours très intelligent

Selon l'ambassadeur irakien, le discours de Benoît XVI devrait mettre un terme définitif à la polémique sur ses récents propos. "Le Saint-Père a fait part de son profond respect pour l'islam. C'est ce que nous attendions", a déclaré Albert Edward Ismail Yelda. "L'heure est maintenant venue de mettre derrière nous ce qui s'est passé et de bâtir des ponts" entre les communautés chrétienne et musulmane, a-t-il ajouté.

Mohamed Nour Dachan, un des représentants de la communauté musulmane italienne, a salué "un discours très intelligent" du pape. "Le dialogue continue. C'est une priorité pour les musulmans et les chrétiens."

Cette audience d'une demi-heure organisée pour tenter de mettre un point final à la polémique provoquée dans le monde musulman par les propos tenus par Benoît XVI le 12 septembre sur l'islam. Propos prononcés à Ratisbonne, dans le cadre d'une conférence théologique sur le thème du rapport entre foi et raison, ont été compris comme liant l'islam à la violence et ont provoqué une vague d'indignation dans le monde musulman.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par visiteur le 27/09/2006 00:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tant qu'à citer citez tout , car le Pape ne retire rien de ses déclarations de Ratisbonne il enffonce
le clou et reparle de violence
Il a dit aux représentants musulmans :

Le dialogue interreligieux et interculturel est une nécessité pour bâtir ensemble le monde de paix et de fraternité ardemment souhaité par tous les hommes de bonne volonté.
En ce domaine, nos contemporains attendent de nous un témoignage éloquent pour montrer à tous la valeur de la dimension religieuse de l’existence.
Aussi, fidèles aux enseignements de leurs propres traditions religieuses, chrétiens et musulmans doivent-ils apprendre à travailler ensemble, comme cela arrive déjà en diverses expériences communes, pour se

garder de toute forme d’intolérance et s’opposer à toute manifestation de violence;

et nous, Autorités religieuses et Responsables politiques, nous devons les guider et les encourager en ce sens.

En effet, «même si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés sont nées entre chrétiens et musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à pratiquer sincèrement la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les biens de la morale, la paix et la liberté» (Déclaration Nostra aetate, n. 3).

Les leçons du passé doivent donc nous aider à rechercher des voies de réconciliation, afin de vivre dans le respect de l’identité et de la liberté de chacun, en vue d’une collaboration fructueuse au service de l...  

2.Posté par mowglii le 27/09/2006 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ben visiteur,tu la voies ou la violence dans ses propos ????

3.Posté par visiteur le 11/10/2006 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Benoît XVI a déclaré :

" garder de toute forme d'intolérance et s'opposer à toute manifestation de violence;"

De nos jours l'intolérance et la violence ne proviennent que des salafistes wahabistes et autre
fascistes, donc en demandant de s'opposer à toutes les manifestations de violence il ne
s'adresse à ceux qui veulent nous imposer leurs lois et leur croyance, sous pretexte de
blasphème lequel ne concerne que les musulmans.

Moi je ne me sens pas obligé d'obéir à des règles qui ne me concernent pas

Je veux avoir le droit, en France d'avoir du porc à la cantine de mon administration de dresser un arbre de Noël dans les parties communes de mon immeuble même si des musulmans y habitent,
de prendre un taxi avec mon chien ou en transportant de l'alcool.

Je veux que dans son école de banlieue mon fils puisse étudier Voltaire.

Je demande le libre arbitre





4.Posté par mesli le 22/10/2006 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salem ala men ettabaa el houda , on voit claire le recul du christianisme devant l'islam , partout dans le les eglises ferme leurs portes et les mosqué ouvrent en masse , l'eglise catholoique est inquiete face a cette situation , les occidentaux disent clairement que les musulmans sont les plus convaincus, et les plus pratiquant , el hamdoulilah , alors on a pas besoin de la violence , on a besoin des gens capable a expliquer l'islam a tout le monde dans toutes les langues , car les occidentaux ont beaucoup besoin de savoir , car ils sont perdu dans la vie , travailler dans se sens et vous allez voir d'ici 10ans les choses vont beaucoup changer , alors travailler comme il faut , on est sur la bonne voie, et sur la bonne foie , salem

5.Posté par rainbow le 29/10/2006 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à mesli : "foi" et non pas "foie"....de plus dois-je te rappeler ceci : "point de contrainte en matière de religion.... la rectitude s'est distinguée de l'aberration- Coran"