Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Rama Yade, ex-enfant star de l'UMP, devant la justice

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 1 Mars 2013



Rama Yade traverse une mauvaise passe. L'ancienne membre populaire du gouvernement sarkozyste comparaissait, jeudi 28 février, devant le tribunal correctionnel de Nanterre.

La jeune femme politique de 36 ans, aujourd'hui vice-présidente de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) de Jean-Louis Borloo, est poursuivie pour faux, usage de faux et inscription indue sur une liste électorale à Colombes.

Dans cette ville des Hauts-de-Seine où elle est élue d'opposition, la justice l'a soupçonne d'avoir menti deux fois sur sa domiciliation pour pourvoir s'inscrire sur la liste électorale de Colombes. Elle aurait d'abord donné l'adresse de sa permanence, un local commercial, en décembre 2009 puis en 2011. Après avoir été radiée de cette liste, elle aurait de nouveau menti en indiquant habiter un appartement de la ville.

Pour ces faits, Rama Yade, qui attend son premier enfant, encoure un an de prison pour usage de faux et jusqu'à qu'à trois de prison et 45 000 € d'amendes pour son inscription non légale à une liste électorale. Elle risque également une peine d'inéligibilité, ce qui pourrait couper court à ses ambitions pour les élections municipales de 2014.

« Il est injuste que la justice soit instrumentalisée à des fins politiques par des gens peu recommandables », a-t-elle déclaré lors du procès. Le verdict est attendu le 28 mars prochain.

En novembre 2012, la femme politique avait déjà été condamnée pour diffamation après des propos tenus à l'encontre du maire socialiste de Colombes Philippe Sarre sur son blog.

Lire aussi :
Justice : Rama Yade condamnée pour diffamation
Colombes : Rama Yade radiée des listes électorales et sans bureau de vote