Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Rama Yade contre le droit des mères voilées d'accompagner les sorties scolaires

Rédigé par La Rédaction | Lundi 26 Janvier 2015



Rama Yade contre le droit des mères voilées d'accompagner les sorties scolaires.
Rama Yade contre le droit des mères voilées d'accompagner les sorties scolaires.
Après les attentats de Paris, comment doit-on réagir ? Choisissant de se focaliser sur la laïcité et l'école, Rama Yade, ancienne secrétaire d’Etat sous l'ère Sarkozy et conseillère régionale UDI d’Ile-de-France, s’est attaquée au droit des mères voilées d'accompagner les enfants lors de sorties scolaires.

Dans une interview à Metronews publiée dimanche 25 janvier, elle a qualifié de « défaite pour la laïcité » la position de Najat Vallaud-Belkacem en faveur des mères voilées.

Après avoir désigné « la laïcité et l’école » comme les sujets prioritaires de réflexion après les attentats, Rama Yade évoque immédiatement les mères voilées. « Le dernier renoncement en date, je dirais même la dernière défaite pour la laïcité, c'était cette décision du ministère de l'Education nationale d'autoriser les femmes qui accompagnent les sorties scolaires à être voilées », affirmé lex-secrétaire d’Etat.

« Ce n’est pas à l’école de s’adapter aux cultures, aux différences. Encore une fois, on laisse l'école affronter, seule, les atteintes multiples, variées et violentes à la laïcité », juge la conseillère régionale. « Ce sont les fondements de notre nation qu’on ébranle », conclut-elle.

Quelques jours auparavant, Rama Yade avait tenu un discours similaire lundi 19 janvier sur LCI, estimant cette fois que le retrait de l’autorisation des mères voilées à accompagner les sorties scolaires devrait être « le premier geste du gouvernement » en matière d’éducation nationale.

« Parce que les sorties scolaires, c’est une prolongation de l’école », argumente-t-elle. « Le voile n’est pas interdit en France, et heureusement, c’est la liberté des hommes et des femmes, développe Rama Yade. Mais dans la rue ou chez eux, pas dans l’enceinte scolaire, et les sorties scolaires, c’est une prolongation. » Une laïcité d'exclusion, une vision que Rama Yade assume sans mal pour les mères voilées. A ce jour, et malgré la clarté de la position de la ministre de l'Education nationale, la circulaire Chatel reste toujours en vigueur.