Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Points de vue

Rachida Dati, une dame de fer pour Garde des Sceaux

Par Fériel Berraies Guigny

Rédigé par Fériel Berraies Guigny | Vendredi 1 Juin 2007 à 13:28

           

Elle qui se voyait en boutade « Ministre de la rénovation urbaine à coups de karcher » écart humoristique filmé en février 2007, n’a pas su si bien dire, car elle a gravi tous les échelons de l’ascenseur social en France. « Sarkozette » en puissance pour certains, « française de France » comme elle se plait à se définir, bien que née d’un couple algéro marocain, fille de la banlieue, fille d’une fratrie de 12 enfants, voici le parcours d’une battante qui n’en finit pas d’étonner, voire de défrayer les chroniques.



Rachida Dati, une dame de fer pour Garde des Sceaux
Madame la Garde des Sceaux, ancienne porte parole de Sarkozy, affiche ostentatoirement les clés de sa réussite sociale, mais eu égard à un calendrier chargé, donne très rarement d’interviews.

Conseillère de Nicolas Sarkozy à 37 ans, fraîchement Gardes des Sceaux et Ministre de la Justice, quel itinéraire exceptionnel pour une fille d’un maçon marocain et d’une mère algérienne au foyer.

Aujourd’hui pourtant, c’est la dame de fer du palais de Justice français.

Et du fer il en faudra car il s’agira de le battre tant qu’il est chaud, quant au pain sur la planche, ce sera tout autant : sécurité, immigration, emploi et délinquance juvénile, tout un menu de choc pour des dossiers si chers au cœur de l’actuel Président de la République.
D’où vient donc ce petit bout de femme et quel est le secret de cette ascension fulgurante ?

A quatorze ans, elle fait du porte-à-porte pour vendre des produits cosmétiques. Puis anime un centre aéré, travaille dans une grande surface. A seize ans, c'est le grand tournant. Standardiste et aide-soignante dans une clinique privée, A 21 ans, en faculté d'économie à Dijon.

L'ambassade d'Algérie donne une réception à Paris. Le ministre Albin Chalandon sera présent. Le Ministre lui accordera un déjeuner. Elle lui demande de lui trouver un stage dans une entreprise. « Je peux vous mettre un pied à l'étrier, mais vous me prouverez que vous pouvez mettre l'autre », lui répond-il. Un Deug d'économie en poche, elle est embauchée comme comptable à la direction financière de Elf.

En 1989, elle rencontre Jean-Luc Lagardère à l'occasion de la remise du prix de « la fondation de la vocation », décerné à sa sœur aînée.

Alors qu'il quitte la salle, elle demande un rendez-vous à Jean-Luc Lagardère. « Je rêve de travailler pour vous ». Décidemment, elle n’a pas froid aux yeux.

Un an plus tard, elle entre comme auditeur chez Matra. Dans le même temps, l'entreprise Lagardère lui finance un MBA. Après un bref passage par la Berd à Londres, elle devient secrétaire générale d'un bureau d'études de la Lyonnaise des eaux, et fait un rapport sur la politique de la ville pour Simone Veil.

« Pierre de Bousquet, Marceau Long et Simone Veil m'ont conseillé de faire l'Ecole nationale de la magistrature. S'ils m'avaient dit de faire n'importe quoi d'autre, je l'aurais fait, de la même manière, car ils ont toujours été bienveillants avec moi. »

En 2002, elle a, pour la seconde fois, écrit à Nicolas Sarkozy. La première rencontre avait eu lieu en 1996, à Neuilly, Deux mois plus tard, elle intégrait son cabinet (place Beauvau).
Conseillère technique du Ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy, Rachida Dati occupera un poste de responsabilité auquel bien peu d’arabes ont accès. Volonté, bagou et franc parler et surtout une ambition qui dessineront sa trajectoire.

Mais pour la communauté arabo-musulmane de France, il est difficile de ne pas voir en elle « " une petite Sarkozy", une polémique entretenue ces quelques dernières semaines par un article du Canard enchaîné qui voit en elle, le prolongement de la politique de l’actuel Président.

Mais Madame Dati, refuse de passer « pour l’Arabe de Service » et aujourd’hui elle est la première femme issue de l'immigration à obtenir un ministère régalien. Cet exploit elle le doit à son culot et à sa rencontre en 2002 avec Nicolas Sarkozy, en qui elle se reconnaît. Elle n’a pas peur de bousculer les administrations ni les conventions. Pour elle, race, religion, origine sociale, ne sont pas des obstacles, loin s’en faut. Ils deviennent des atouts.

Quand elle est nommée porte-parole, de Nicolas Sarkozy pendant la campagne, on s’inquiète de son manque de connaissance politique mais elle s’imposera auprès des médias, sans qu’elle ne réussisse pour autant à ramener l’actuel président dans les banlieues.

Sa boutade sur la rénovation au Karcher fera le tour d’internet et pourtant sa popularité ne sera pas entachée. Le jour de la passation de pouvoir, est peut être le moment le plus important de sa carrière. Une nomination qui en a surpris plus d’un dans le cercle fermé de la machine judiciaire, car on est perturbé par cette arrivée à grande vitesse qui lui a value de sauter bien des échelons. Aujourd’hui encore, certains membres de la Chancellerie ont du mal à s’en remettre "Ça a fait un petit choc", "Si elle était énarque ou inspectrice des finances, personne ne serait étonné qu'elle devienne ministre", soutient Laurent Le Mesle, procureur général de Paris.

S'imaginait-elle garde des sceaux ? "Vu mon parcours et le déroulement de ma vie, non. C'est la décision du président. C'est courageux de sa part."

Comme pour rejeter le déterminisme de son milieu et refuser l’handicap social de sa naissance, Rachida s’est battue par la seule force de ses poignets ; « J’ai eu peur du déterminisme. Il fallait que j’accède à autre chose. » Pari tenu et Gagné !

Rachida Dati est rentrée dans l’establishment, elle a franchi les caps de la formation et a fait ses expériences professionnelles. Elle est allée vers eux, ceux qui ont le secret du pouvoir et de la réussite, elle a conté sa vie et son histoire, elle a su ensuite gagner leur confiance. Aujourd’hui, cette réussite elle ne la doit qu’à tant d’années d’acharnement et de manœuvres toujours soigneusement calculées.

Beaucoup pourraient dire que sa formidable ascension n’est due qu’au fait qu’elle bénéficiait de ce concept si à la mode en France de « discrimination positive » et bien soit, Rachida l’incarne entièrement et l’assume tout autant.




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

32.Posté par rima le 19/08/2008 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam haleykom elle est partie de rien avec le soutient de sa famille et d autre personne etson courage elley est arriver qu alla la mene dans la bonne direction

31.Posté par karim le 19/11/2007 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Madame DATI et tenez bon surtout!
Quoiqu'on puisse lui reprocher(c'est à dire rien)Mme DATI fait partie de l'équipe gouvernementale constituée par François Fillon avec la bénédiction de Nicolas Sarkozy,président élu démocratiquement par une majorité de Français.Que l'opposition veuille absolument chercher le maillon faible dans ce gouvernement,celà se conçoit,mais je crois qu'on se trompe de cible et qu'on devrait aller voir ailleurs.Le poste de Garde des Sceaux mérite plus de respect,quel qu'en soit le ou la titulaire et on devrait éviter les attaques personnelles,sinon où va notre justice?

30.Posté par MBA HEC le 12/09/2007 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a aucune trace de Rachida Dati dans l'annuaire des anciens du MBA d'HEC (anciennement Institut Supérieur des Affaires). Je l’ai actuellement sous les yeux. Madame Dati a toujours entretenu le plus grand flou à ce sujet comme au sujet de tous ces diplômes. Son CV est d’ailleurs éloquent à ce sujet. Le CV officiel mentionne (sur le site du ministère) :

Maîtrise en droit public, maîtrise en sciences économiques, ancienne élève de l'Institut Supérieur des Affaires et de l'Ecole Nationale de la Magistrature

Tout le monde aura noté la différence entre « Maitrise » qui signifie que le diplôme a été obtenu « ancien élève » de l’ISA et de l’ENM qui signifie juste qu’elle a été inscrite, mais n’a pas eu le diplôme. Si vous ignoriez ce type de subtilités byzantines, vous pouvez en effet vous demander à l’instar de Farid, comment un tel parcours peut être possible. Sinon cela vous éclaire peut être un peu sur le personnage…

29.Posté par msawri le 22/07/2007 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Suppons que Rachida Dati ayant rèussi son intégration dans la socièté, elle est consédérée comme une citoyenne à parts entières. Supposons que cette dame ayant fait depuis son adolescence des efforts, gravitant les échelons au point de mériter le haut rang qu'il occupe maintenant. Supposons que pour un simple jeu politique, elle a été nommée ministre de la justice uniquement pour endosser seule la responsabilité des échecs en perspectives. Supposons que le président Sarkozy l'a placée à la tête, d'abord pour la récompense pourr les éfforts déployés en sa faveur, ensuite, sachant que cette dame n'est qu'un être servile à sa dispositiom, le président l'emploie pour affronter les obstacles et faire passer coûte que coûte le programme tracé. Tous ces réflexions ne sont que des supposisions. Maintenant, je pose cette question à notre ministre Rachida Dati. Dans ces circonstances, quelle est votre poisition ayant trait à votre origine de musulmane ? Estes-vous tourjourss croyante ? Si oui, je voudrais vous voir ne serait-ce qu'une fois commencer un discours public ou privée en citant le nom d'Allah le Misécordieux le très misicordieux.

28.Posté par Farid D le 26/06/2007 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A tazi.

Tu dis à Rachida Dati :
"Tous les marocains sont fiers de toi."

Pourquoi cela ?

27.Posté par tazi le 24/06/2007 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bravo rachida que DIEU te protège et te guide dans tes nouvelles fonctions.
tous les marocains sont fiers de toi.
je te souhaite beaucoup de succès. Sagesse et intégrité feront de toi un bon GARDE DES SCEAUX.

26.Posté par jalil le 23/06/2007 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,

Depuis 2004, le congres islamique canadien a ordonné aux musulmans de ne plus voter pour le parti. Mais surtout pour le candidat, cas par cas. On croit que les musulmans canadiens doivent avoir des relations avec tous les partis politiques.
voir : http://www.canadianislamiccongress.com/election2006/voting.php

Une strategie superbe!...Nous avons reussi à élire 4 deputes musulmans au parlement Canadien et nous avons bloqué un islamophope "BOB RAE" de prendre la direction du parti liberal du Canada.

Alors, il faut juger Rachida sur ses actes et non sur son appartenance au parti UMP

amicalement, de Montréal

25.Posté par NORDINE le 20/06/2007 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bienvenue R DATI dans ses nouvelles fonctions de Ministre de la justice,ou elle aura à appliquer la nouvelle loi sur la récidive que j'approuve.
Elle ne doit pas oublier une chose,c'est la recidive des faux jugements rendus parfois au hasard en distribuant des peines sans même prendre la peine de comprendre ce qu'il ya dans le dossier.
Des mises en detention gratuite parfois parcequ'on est etranger.
Des juges se croyant au dessus de tout et ils ont bien raison de le faire car personne ne les sanctionne.
Alors ,les juges des juges sont la bienvenue comme pour les lois sur la recidive.
Courage Rachida.

24.Posté par EL BAKI Mohamed (elbakimohamed) le 15/06/2007 01:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Félicitations à Rachida DATI,pour avoir été nommée Ministre,Garde des Seaux.Et quel ministère!
A chaque fois c'est la droite qui fait un geste envers les français d'origine étrangère...Mekachera,Begag et maintenant DATI...Eh oui,la gauche à ouiblier ses promesses de 1981...Le droit de vote aux immoigrés,la marche des "beurs"...Des espoirs déçus...Combien d'élus à l'Assemblée Nationale ...Au Sénat il y en deux ! ! !... et ailleurs ? ? ?.
Ne nous étonnons pas si lors des élections législatives on voit des jeunes issus de l'immigration ne pas aller voter... "A qoui cel sert -il ? disent-ils! Chomage,précarité,racisme,rejet etc... Alors le repli sur soi et le rejet d'une politique politicienne sont la réponse.
Moi aussi j'avais cru très lingtemps dans les promesse de la gauche de 1974 à 2003.Militant socialiste,puis Secrétaire de Section...Mais toujours des blocages,l'insetion et l'intégration en en parle,en en fait des projets,mais cela n'avançait pas.Et surtout que dire du dossier Islam? Et là c'est encore la droite qui réussit.Ce n'est pas si parfait que celà,mais au moins il y a une avancée...
Il es temps que les partis politiques démocratiques fassent leur révolution.Il est temps que nos responsables au plus haut niveau,ouvrent l'oeil.Notre avenir et notre destins sont commun,d'ici ou d'ailleurs nous avons à vivre et travailler ensemble,dans la reconnaissance et le respect mutuels.Quelques soient nos origines,nos religions,nous avons à construire ensemble notre société multi...  

23.Posté par arpenteur le 13/06/2007 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Sciences Eco sont un UV important dans les études de droit (j'en viens). On peut facilement passer les deux maitrises conjointement. C'est une histoire de motivation, puisque tout juriste est formé aux Sciences eco, ça fait partie de son cursus.

22.Posté par cyber_flic le 13/06/2007 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De service elle est et de service elle le restera.

21.Posté par NOURA125 le 12/06/2007 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Salam 3aleykoum, et bonjour à tous

L’article et très intéressante, on verra ce que Mme Rachida Dati fera pendant son mandat au ministère, et l'avenir nous le dira, pour ma part je suis assez septique, car nous le savons bien que les parties politiques de droite comme de gauche, manipulent les personnes d'origine maghrébine ils sont là que pour donner bonne figure et bonne conscience, car avant d'arriver à se poste faut avoir un cercle d'amis très influent et rien n'est fait au hasard.

Mais je crois aussi, que avec un travaille de dur labeur et de sincérité on peut réussir quelque soit nos origine ou notre religion, mais avec le système ou on est actuellement ce n’est pas le cas, car on est dans un monde de manipulation.

A bon entendeur Merci

20.Posté par SIMOES ISABEL le 12/06/2007 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SOS s'il vous plait je ne sais comment prouver mon harcélement moral et sexuel aupres des penal, car mon employeur leurs fait croire ce qu'il veux

19.Posté par faridb le 10/06/2007 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir,

J'aurais aimer vraiment te croire mais tu ne dois pas habiter dans le même pays que moi (France) sinon tu n'oserai pas écrire de telles anneries...
Un sondage sérieus et interressant fait en 2005 2007 :
u[Par le Bureau international du travail (BIT) est sans appel. Les discriminations à l'embauche en France perdurent et les employeurs choisissent quatre fois sur cinq des candidats « majoritaires » (évocation d'une « origine hexagonale ancienne »), plutôt que des « minoritaires » (origine maghrébine ou noire africaine).
Durant six mois, de fin 2005 à mi-2006, le BIT a effectué des tests de discrimination pour mesurer « l'ampleur des discriminations à l'embauche à l'encontre de jeunes Françaises et Français en raison de leur origine ».
]u

18.Posté par beurette le 06/06/2007 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rachida DATI: une beurette bien en Cour "

Pleine d’ardeur, la porte parole du candidat Sarkozy n’a de cesse de faire sa pub au Royaume enchanté... avec un certain succès. Dame Dati, il est vrai, a été bien formée.

Et en avant la rupture ! L’ère des intermédiaires ringards entre la France et le Maroc s’achève, que cela soit dit ! Aux orties les Mehdi Qotbi, l’artiste-peintre lobbyiste pote de Villepin ou Védrine, enfoui dans le sable André Azoulay, l’ancien grand argentier d’Hassan II et néanmoins proche de Dominique Strauss-Khan ! Place à la bande à Sarko et notamment à Rachida Dati, dite « la lumière de Casa », au mieux avec le Maroc. Ou du moins ses patrons.


Flanquée de son amie Samira Sitail, directrice de l’information et présentatrice vedette de la chaîne marocaine 2M, elle arpente en connaisseuse les lambris des palais de Mohammed VI. Efficace, la porte parole du ministre-candidat Sarkozy a même ses derniers mois, vendu son boss auprès de Sa Majesté.

En décembre dernier, l’apprenti président et le sémillant monarque se sont longuement entretenus, trois heures durant. Et pas simplement pour ennuyer tonton Jacques Chirac, que les deux hommes supportent de moins en moins, s’ils l’ont déjà supporté. Faire blêmir le président français qui, à son grand dam, n’est plus guère écouté par le roi, n’était qu’un petit plus. D’autres sujets plus croustillants ont été abordés...

Un coup de maître pour Rachida que cette entrevue, et le fruit d’un long apprentissage des coulisses du Makh...
 

1 2 3