Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

(R)évolution de la jeunesse, libération des femmes

Rédigé par Hamza Braiki | Samedi 7 Mars 2015



(R)évolution de la jeunesse, libération des femmes
Imaginons, rêvons un peu, laisser nous aller à espérer un monde aux chances équitables, du berceau au tombeau, du biberon à la pension de veuvage…

Dieu nous a décrété la parité de Sa part, en fonction des actions. Et Il trace à chacun un destin qui peut paraître tantôt favorable, tantôt difficile. Mais la société, le milieu, peut biaiser des destins, voire les forcer au vu de circonstances familiales, sociales et, bien sûr, sexuelles.

De nos jours, le monde musulman rêve de jours meilleurs et se réveille de sa torpeur. Notre jeunesse, nos propres enfants, n’entendent plus suivre le modèle établi, transmis. Cette génération Y arrache désormais les cartes en sa main. Assez perturbante au premier abord pour des milieux largement patriarcaux, habitués à un savoir, à une tradition, à un mouvement venant d’en haut, des anciens. Ces jeunes renversent l’ordre des choses, et j’ose dire, de façon salutaire.

En ce siècle digital, au cours duquel ils sont s’approprient les médias (Facebook, Twitter), ils ne sont plus tributaires d’un programme TV (YouTube), et vivent connectés dans l’instantané (Snapchat, Wahtapps). Désormais, par ces instruments, ils sont aptes à renouveler l’humanité, à la mettre à jour, à lui offrir ce regard juvénile

La jeunesse musulmane d’aujourd’hui boit beaucoup moins, fume beaucoup moins, elle mange mieux, plus sainement. Elle fréquente des lieux de prière bâtis par leurs pères, mais aussi des lieux d’échange, de culture, d’interaction. Les jeunes maîtrisent l’anglais, discutent à travers le monde, sans barrières, ni culturelles ni religieuses. Épris de justice et de solidarité, ils sont capables de se mobiliser facilement quelle que soit la cause par des moyens inédits (flashmob, attaques pirates, vidéos…) Et c’est ainsi que de nombreuses évolutions se dessinent, notamment sur la situation de la femme.

Qu’un cheikh persiste dans l’interdiction de conduire aux femmes, il en devient la risée par un clip de parodie (voir No Woman, No Drive)
Que des terroristes commettent l’irréparable, et ces jeunes prennent en main le mouvement de paix.
En Syrie, en Palestine, lorsque l’espoir s’assombrit, ils sont présents sur toutes les scènes pour relever le flambeau que l’on croyait terni.

Alors qu’il est coutumier tant dans le monde musulman que parmi les minorités musulmanes vivant en pays d'Occident de se rappeler à l'envi l’âge d’or des premiers siècles en islam, de ne s’instruire que par le « nostalgisme », il est temps de faire avec son temps, d'être en prise avec son époque et de construire de façon consciente et affirmée son avenir.

Et ce sera cette jeunesse, insha Allah, qui résoudra de concert les problèmes de parité, la reconstruction familiale, les conflits religieux, tout comme le sauvegarde de la planète.

Oui, l’espoir d’une amélioration des conditions de la femme en islam est dans cette jeunesse pieuse mais libérée, instruite et informée.