Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Société

Pourquoi le lycée Averroès de Lille est classé premier des Hauts-de-France et 4e de France

Rédigé par | Jeudi 22 Mars 2018



Pourquoi le lycée Averroès de Lille est classé premier des Hauts-de-France et 4e de France
Pour la 25e année consécutive, le ministère de l’Éducation nationale a dévoilé, mercredi 21 mars, ses fameux indicateurs de valeur ajoutée des lycées (IVAL) à partir desquels un classement est établi selon le taux de succès au baccalauréat en fonction du profil social et scolaire des élèves et son aptitude à accompagner les jeunes jusqu’au diplôme.

Le taux de mentions est un indicateur qui est, cette année, et pour la première fois, pris en compte par le ministère de même que sa valeur ajoutée qui mesure, comme pour le taux de réussite au bac, la différence entre les résultats obtenus et ceux qui étaient attendus, compte tenu des caractéristiques scolaires et sociodémographiques des élèves.

Privilégier la valeur ajoutée des établissements

En privilégiant le critère de la valeur ajoutée des quelque 4 300 lycées en France, qui permet ainsi de mesurer leur capacité à faire progresser les élèves, le classement du Parisien place en première position le lycée Alfred-Nobel, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Cet établissement public affiche un taux de réussite au baccalauréat en 2017 de 86 % contre 74 % attendu (VA + 12) ainsi qu’un taux de mention de 49 % contre 20 % attendu (VA + 29). Il est suivi du lycée de la Plaine-de-Neauphle, à Trappes (Yvelines), qui montre 92 % de réussite au baccalauréat pour 74 % attend (VA + 18).

Le premier lycée privé à apparaître dans le classement est celui d’Averroès, placé en 4e position dans le classement national. L’établissement musulman lillois, qui remonte de 209 places par rapport au palmarès 2017 grâce à ladite valeur ajoutée, prend même la première place des lycées dans le département du Nord ainsi que dans la région Hauts-de-France. Il affiche un taux de réussite au baccalauréat de 97 % contre 89 % attendu (VA + 8), ainsi qu’un taux de mention de 63 % contre 42 % attendu (VA + 21).

« C’est la réponse que donne le lycée à ceux qui en disent du mal », commente Amar Lasfar, président de Musulmans de France (ex-UOIF) et président de l’association Averroès, en référence, entre autres, à de graves accusations lancées contre le lycée en 2015. « C’est une reconnaissance que de nous classer de la sorte. Cela récompense l’effort et le travail réalisés pour toujours préserver un niveau de réussite qui avoisine les 100 % (…), en faisant ce qui est en notre pouvoir pour ne pas remercier des élèves durant leur parcours », indique-t-il.

A chaque média ses critères... et ses résultats

En préférant mettre en avant les taux bruts de réussite au baccalauréat et des mentions plutôt que leur valeur ajoutée, Le Figaro, pour sa part, place le lycée Averroès en 174e position dans le classement national tandis que celui de Clichy-sous-Bois est en… 1 064e position. Le lycée de Trappes est, quant à lui, classé à la 1 311e place. Treize lycées parisiens trustent le top 20 du classement du Figaro Etudiant.

« Nous ne soupçonnons pas ce journal ou d’autres de vouloir nous mettre à l’écart ou de nous dénigrer. Chaque journal a ses propres critères qui sont appliqués sur tous les établissements, donnant des résultats qui lui donnent raison d’un certain point de vue », commente Amar Lasfar. Averroès est le seul lycée musulman sous contrat avec l'Etat qui se trouve dans le classement national.*

*Mise à jour : Le lycée privée musulman Al Kindi, à Décines, est également sous contrat avec l'Etat mais n'est pas présent dans le classement national car l'effectif des élèves présentés au bac est en dessous de 100 (ils étaient 45 à avoir été présentés en 2017). Il est tout de même classé au 17e rang (sur 72) des lycées dans le Rhône et 114e (sur 280) dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Lire aussi :
La loi Gatel destinée à mieux encadrer l’ouverture des écoles privées vise-t-elle les projets musulmans ?


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Leroy le 23/03/2018 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais où est passé mon commentaire ?

2.Posté par Leroy le 23/03/2018 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je disais donc :


J’ai longtemps habité près du lycée Averroès, dans le quartier sensible de Lille-Sud, jusqu’à ce que je déménage en raison des incivilités, dégradations et agressions dont moi et ma famille avons été l’objet.

J’ai été enseignant à proximité, toujours en zone « sensible ».

Le lycée Averroès, établi près de la mosquée, en plein cœur du quartier de Lille-Sud, très connu localement, aurait donc de bons résultats, mais pas les établissements voisins, qui eux sont des établissements publics.

Or le lycée Averroès ne recrute pas ses voisins : les « jeunes » turbulents qui pourrissent le climat des écoles ordinaires. Averroès échappe à la réalité.

Lors de sa création, je me suis demandé avec curiosité comment un établissement musulman allait faire face à la réalité sociale du quartier. Qu’on se rassure, cette réalité n’est réservée qu’aux établissements publics…

J'espère cette fois-ci ne pas être censuré.

3.Posté par Paul le 26/03/2018 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour , merci à SaphirNews d' informer ses lecteurs et ses lectrices au-delà du "souci" d'une audience quantitative ; de son ouverture . Pour le commentaire étrange de mr Leroy , il me semble que un établissement privé ne demande pas autre chose que l'adhésion au programme "commun" d'enseignement et du respect des moyens et objectifs de l'établissement ,sans considération de "l'origine" , de quelque nature soit-elle , des élèves .
Dans ce propos ,les établissements catholiques ont reçus [ reçoivent ] des élèves musulmans , leurs parents savent qu'il ne peut être que une seule origine à l'existence. Après la valeur des établissements publics n'est pas en cause , mais sans aller trop loin , les pays voisins que sont l'Allemagne , l'Italie , la Grande-Bretagne , bien que confrontés à des problématiques semblables , me semble , au vu des informations publiques , gérer mieux que les français les questions liées à l'appartenance ,où non , à une confession religieuse.
Sans doute l'histoire respective de ces pays/peuples ,mais aussi pour la France , la loi [ où son interprétation ? ] de 1905 sont une explication de la "gestion " différente de situations semblables ?

4.Posté par Mohamed MARTIN le 05/04/2018 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.laicite-republique.org/lycee-averroes-ces-officiels-qui-aident-les-freres-musulmans-a-infiltrer-l.html

Envoyé depuis mon mobile Huawei

"
Lycée Averroès : ces officiels qui aident les Frères musulmans à infiltrer l'armée française ...
☆☆☆☆☆

Comme en Égypte, en Syrie, au Soudan et ailleurs, les Frères musulmans adoptent la même stratégie et infiltrent l'armée du pays où ils arrivent à développer librement leurs activités idéologiques et politiques. En France, qui ne les considère toujours pas comme organisation terroriste alors que d'autres pays l'ont déjà fait, une de leurs portes d'accès au cœur de l'armée est l'aumônerie musulmane. Par exemple, le Frère musulman Abdelhaq Nabawi (Strasbourg) est l'un de ces aumôniers islamistes qui ont réussis à se tailler une tenue militaire (et une barbe discrète) pour prêcher librement les standards idéologiques de sa mouvance frérosalafiste au sein même de l'armée française.

Je l'ai cité déjà en août 2015 dans mon article: "Le Qatar et l'école d'Allah: le cas du lycée Averroès"(1). Interviewé par un Frère musulman qatari, Ahmed Mohamed Al Hammadi de son nom, le représentant en Europe de l'organisation terroriste la Qatar Charity -- le financier du jihad armé dans de nombreuses zones et l'un des principaux financiers du Lycée Averroès de Lille-Sud -- il a laissé entendre que "les musulmans représenteraient 10% de l’ensemble du corps militaire français", ce qui a fait briller le porteur des valises des islamistes, qui avait tweeté p...