Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Pays basque : une restauratrice condamnée pour discrimination après avoir refusé l’entrée à une femme voilée

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 30 Novembre 2022 à 11:25

           


Pays basque : une restauratrice condamnée pour discrimination après avoir refusé l’entrée à une femme voilée
La restauratrice de Hendaye, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui avait refusé l'accès de son établissement à une femme portant le voile en mai dernier a été condamnée, mardi 29 novembre, à 600 euros d’amende par le tribunal de Bayonne. La sexagénaire, qui a été reconnue coupable de discrimination fondée sur la religion, devra aussi verser 1 300 euros au titre du préjudice moral subi par la cliente et son fils, et effectuer un stage de citoyenneté « en vue de l’apprentissage des valeurs de la République ».

La cliente était venue avec son fils le jour de la Fête des mères mais elle a été refoulée par la restauratrice qui déclarait ne pas vouloir d’une femme « habillée comme à la préhistoire ». Des propos jugés « infamants » par le tribunal. L’histoire avait fait grand bruit après que le fils a posté une vidéo sur les réseaux sociaux de ce moment vécu comme une humiliation par les concernés.

« Je me suis sentie très humiliée, elle m’a énormément blessée. Maintenant j’ai toujours cette crainte quand je vais dans un restaurant », avait témoigné la cliente refoulée lors du procès mi-novembre. « On s’est senti comme des sous-citoyens », avait appuyé son fils à la barre.

L’avocat de la restauratrice avait plaidé la relaxe pour sa cliente, arguant d'une « acceptation de l'entrée au restaurant sous condition », à savoir que la cliente retire son voile, et non pas d'un « refus pur et simple » qui aurait été opposé par la restauratrice. Or si tant est que la défense tienne, rien n’oblige une personne a retiré son signe religieux à l’entrée d’un restaurant en France. Par ailleurs, au moment où avait éclaté l'affaire, la restauratrice avait assumé son refus auprès de la presse en déclarant qu'elle n'accepte « rien de ce qui peut s’apparenter à un outil de soumission de la femme ».

Lire aussi :
Un restaurant du Pays basque refuse l'accès à une femme portant le voile et assume