Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Pays-Bas : la sortie de route d'une ministre sur les jeunes de banlieues françaises

Rédigé par Lina Farelli (avec AFP) | Jeudi 16 Juin 2022 à 16:00

           


Pays-Bas : la sortie de route d'une ministre sur les jeunes de banlieues françaises
La ministre néerlandaise des Affaires sociales croit avoir eu une idée de génie ; elle est aujourd'hui sous le feu des critiques. Karien van Gennip a proposé, mardi 14 juin, que les entreprises de son pays recrutent des jeunes de banlieues françaises dans le but de les « remettre sur le droit chemin » et de lutter contre le taux de chômage très élevé en France, « beaucoup plus élevé que ce que nous connaissons ici ».

Ces propos ont été tenus dans le cadre d’une interview au quotidien Algemeen Dagblad. « Je pourrais imaginer que nous investissions dans les décrocheurs français, ou par exemple espagnols, qui quittent l'école, pour les faire travailler ici dans la restauration ou l'horticulture », a précisé la ministre membre de L'Appel chrétien-démocrate (CDA, centre droit).

Sans attendre, des personnalités politiques néerlandaises ont réagi pour dénoncer la proposition. Des députés de son camp ont qualifié l’idée d’irréalisable et d'injuste pour les jeunes chômeurs néerlandais. Pour le député Léon de Jong du parti d'extrême droite PVV, il est « dangereux » d'aller chercher des jeunes des « ghettos ». Le gouvernement devrait d'abord se soucier de « Rachid d'Utrecht plutôt que de Rachid de Paris », a estimé Zohair El Yassini, député du parti libéral VVD. La proposition est tout simplement « ridicule », selon le parti de gauche SP.

La controverse a poussé la ministre à s'expliquer lors d'une séance au Parlement. Elle a déclaré qu'elle maintenait ses propos mais qu'il n'existait pas de plan gouvernemental pour « aller chercher » les jeunes de banlieues françaises ou espagnoles. Elle a aussi souligné qu'elle ne faisait que répondre à un plan de la Commission européenne visant à faire venir des travailleurs migrants de l'extérieur de l'UE qui, selon elle, « sautait quelques étapes », car beaucoup de jeunes Européens sont disponibles pour travailler.

Lire aussi :
Pays-Bas : une affaire d’espionnage des mosquées par des mairies secoue les musulmans