Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Pays-Bas : jugé raciste, Père Fouettard ne sera plus noir

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 16 Octobre 2014



Pays-Bas : jugé raciste, Père Fouettard ne sera plus noir
A deux mois de la Saint-Nicolas, un débat houleux secoue les Pays-Bas, à l'heure où les premiers décors de la fête préférée des petits Néerlandais commencent à apparaître dans le pays : Père Fouettard doit-il ou non être représenté le visage peint en noir ?

Après des années de controverse, la justice néerlandaise avait qualifié en juillet dernier de « stéréotype négatif » le personnage de « Zwarte Piet » (« Pierre noir »), l’acolyte noir de Saint-Nicolas – « l’ancêtre » de l’actuel père Noël, qui fait tant rêver les enfants d'Europe du Nord.

Zwarte Piet, traditionnellement accoutré aux Pays-Bas et en Belgique* flamande d’un costume médiéval, le visage peint en noir, les lèvres rouge vif, et une perruque afro sur la tête, avait déjà connu des adaptations au fil des années. Il était auparavant affublé de grosses boucles d’oreille et prenait la forme d’un ogre. Une image digne de la caricature tout droit sortie des pages de l'histoire coloniale.

Les chaînes de télévision ont d'ores et déjà adapté leurs programmes – Zwarte Piet y apparaîtra en blanc –, tandis que dans les magasins où le personnage est omniprésent à l’approche du mois de décembre, des versions alternatives de Pierre noir ont fait leur apparition.

Malgré la décision de justice, le débat, qui revient chaque année à l’approche des fêtes, reste vif aux Pays-Bas. L'an dernier, le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme avait même ouvert une enquête à ce propos... De nombreuses célébrités ont pris position sur la question ; certaines ont lancé une page Facebook appelant à la transformation du Pierre noir.

Des défenseurs du personnage, qui ne voient pas de stéréotypes négatifs dans sa représentation, auraient même menacé de mort des partisans du changement. Une autre page Facebook pour le maintien du Pierre noir traditionnel a été likée plus de 2 millions de fois, dans un pays de 17 millions d’habitants.

Selon des spécialistes, la transformation aura bien lieu, mais progressivement. « Je pense que c'est le début du changement, que ça va continuer dans les années à venir, car de plus en plus de gens sont d'accord pour adapter la tradition. (Mais) les traditions changent lentement et si l'espérance de vie des enfants qui connaissent Pierre noir est de 80 ans, il restera quoi qu'il en soit un personnage que ces gens connaissent », analyse Gabor Kozijn, qui a réalisé une étude sur le personnage pour le Centre néerlandais pour la culture populaire et le patrimoine immatériel.

*Mise à jour lundi 27 octobre : Le Père Fouettard peut rester noir en Belgique. « Il ne peut être question d’une forme punissable de racisme ou d’une forme légalement prohibée de discrimination raciale dans la figure de Saint Nicolas ou du Père Fouettard », a fait savoir le Centre pour l’égalité des chances.

Lire aussi :
Racisme : le Bamboula et le Négro, biscuits stars d’une chocolaterie auxerroise
Racisme : enquête sur une « soirée négro » dans la police
Racisme : Kiabi s'excuse et retire les déguisements « zoulous »
Des bonbons noirs retirés de la vente car jugés racistes
Fêtes : père fouettard ou père Noël ?




Loading